Imerys lance une offre sur Amcol pour 1,6 milliard de dollars

le
0

par Gilles Guillaume

PARIS (Reuters) - Imerys a annoncé mercredi un projet d'OPA sur la société américaine Amcol International Corporation, un leader mondial de la bentonite, pour un montant estimé à 1,6 milliard de dollars (1,2 milliard d'euros) dette comprise.

Le spécialiste français des minéraux pour l'industrie signe ainsi la plus grosse acquisition depuis 1999, date du rachat d'English China Clay, pour un montant similaire, qui avait donné naissance au groupe sous sa forme actuelle.

Il propose d'acquérir toutes les actions d'Amcol à un prix, payable en numéraire, de 41 dollars par action, représentant une prime de 19% par rapport à la moyenne des cours de clôture de l'action du groupe américain au cours des 30 dernières séances de bourse.

"Les deux tiers de l'activité d'Amcol se situent aux Etats-Unis, et je considère qu'il est pertinent d'y acquérir une base d'actifs et une base industrielle à ce moment-ci du cycle économique", a souligné Gilles Michel, PDG d'Imerys, dans un entretien téléphonique avec Reuters.

"Environ 20% de l'activité d'Amcol se trouve en Asie, avec une jolie position en Chine tirée par le secteur automobile en particulier (...) donc nous avons de la complémentarité", a-t-il ajouté.

Imerys renforcera aussi son portefeuille de produits grâce à la bentonite, un minéral aux applications très polyvalentes et où il est à ce jour peu présent.

"C'est une acquisition qui s'inscrit bien dans la stratégie du groupe de se renforcer dans des segments de marchés plutôt dynamiques", observe dans une note Aurel BGC.

"C'est une acquisition dans les métiers d'Imerys, c'est-à-dire les minéraux de performance. Les deux sociétés parlent vraisemblablement le même langage technique, ce qui devrait limiter les risques d'intégrations", estime le broker.

Le titre réagit d'ailleurs favorablement à cette annonce avec un gain de 2,42% à 63,72 euros vers 10h30, portant à près de 4,9 milliards d'euros la capitalisation boursière du groupe. Au même instant, l'indice SBF 120 gagne 0,5%.

Dans un communiqué, le groupe a précisé que le conseil d'administration d'Amcol avait approuvé l'opération. La société américaine emploie environ 3.000 personnes et a réalisé un chiffre d'affaires de plus d'un milliard de dollars en 2013.

Imerys lancera, dans les dix jours ouvrés, son OPA sur la totalité des actions en circulation. Les actionnaires d'Amcol disposeront ensuite de six semaines pour décider d'apporter ou non leurs titres.

L'opération, dont la clôture pourrait intervenir dans le courant du premier semestre, devrait contribuer au résultat net courant par action d'Imerys dès la première année pleine de consolidation, en 2015.

Imerys, qui publiera ses résultats annuels jeudi après la clôture, envisage de financer cette acquisition par endettement et dit avoir sécurisé l'accès aux ressources nécessaires pour les besoins de l'opération

A l'issue du rachat d'Amcol, le groupe précise qu'il conservera une marge de manoeuvre confortable par rapport à ses "covenants" bancaires et par rapport à une notation de crédit dans la catégorie "investment grade".

Avec Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Jean-Michel Bélot

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant