Imerys : la marge s'améliore

le
0
Un site de production Imerys. (© Imerys)
Un site de production Imerys. (© Imerys)

Au premier semestre 2016, les ventes d’Imerys ont augmenté de 1,9%, à 2,097 milliards d’euros. À périmètre et change constants, elles ont toutefois reculé de 2,2% en raison d’une chute des volumes de 3%. L’environnement de marché reste compliqué même s’il «s’est un peu éclairci», estime le PDG, Gilles Michel qui note «un moindre retrait que lors des trimestres précédents».

La société continue à subir la mauvaise orientation des marchés de l’acier en Europe et du papier de manière générale. L’activité dans les proppants (billes de céramique utilisées dans l’industrie des hydrocarbures de schistes) est proche de zéro, comme depuis cinq trimestres maintenant. À l’inverse, la construction aux États-Unis et l’automobile ont tiré les ventes de l’entreprise. L’activité de tuiles en terre cuite en France s’est, de son coté, enfin stabilisée.

Capacité de résistance une nouvelle fois démontrée

Dans un contexte contrasté, Imerys a une nouvelle fois montré sa capacité de résistance. Grâce à l’intégration des dernières acquisitions (dans les kaolins et les carbonates notamment) mais aussi à une baisse de coûts de sept millions d’euros et à une évolution positive de ses prix (et mix) de 16 millions d’euros, le groupe a enregistré une hausse de son bénéfice opérationnel courant de 6,9%, à 293 millions d’euros. La marge s’améliore de 0,7 point, à

Lire la suite sur le revenu.com


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant