Imerys annonce ses résultats pour le 1er trimestre 2009

le
0
Communiqué

PARIS, April 29 /PRNewswire/ --

    
    - Forte baisse en volumes des marchés du Groupe entraînant un
    recul de - 21 % du chiffre d'affaires et de - 80 % du résultat courant
    net

    - Mise en oeuvre, dès le début de 2009, de nouveaux programmes de
    réduction de coûts avec l'objectif de porter la marge opérationnelle à 10
    % à l'horizon d'un an, dans les conditions de marché qui prévalent
    aujourd'hui

Les résultats du 1er trimestre clos le 31 mars 2009 seront commentés par Gérard Buffière, Directeur Général d'Imerys, lors de l'Assemblée Générale Mixte qui se tiendra ce jour, à 11h 00. Elle sera retransmise en direct sur le site http://www.imerys.com.

Imerys annonce également ce jour, par un communiqué séparé, l'approbation par le Conseil d'Administration d'une augmentation de capital garantie d'environ 250 millions d'euros.

    
    Résultats consolidés              1er       1er       %         %
    non audités (en millions d'euros) trimestre trimestre variation variation
                                      2009      2008      courante  à PCC(1)

    Chiffre d'affaires                    694,3     881,8  - 21,3 %  - 23,8 %
    Résultat opérationnel courant(2)       44,4     116,9  - 62,0 %  - 66,2 %
                  Marge opérationnelle      6,4 %    13,3 %     -
    Résultat courant net, part du          14,6      72,7  - 79,9 %
    Groupe(3)
    Résultat net, part du Groupe          - 6,6      66,3      n.s.
    Résultat courant net, part du       0,23 EUR  1,16 EUR - 80,2 %
    Groupe par action(3)(4)

(1)A périmètre et taux de change comparables.

(2)Résultat opérationnel, avant autres produits et charges opérationnels, y compris quote-part des opérations faites en commun.

(3)Résultat net part du Groupe, avant autres produits et charges opérationnels nets.

(4)Le nombre moyen pondéré d'actions en circulation étant stable à 62 786 408 contre 62 840 829 au 1er trimestre 2008.

Pour Gérard Buffière : "Le premier trimestre 2009 a confirmé le repli historique enregistré par tous nos métiers, dans la quasi totalité des zones géographiques, depuis novembre 2008. Ce recul est amplifié par des déstockages aux différents niveaux des chaînes de valeur dans lesquelles s'intègrent nos produits.

Je tiens à féliciter nos équipes, pour leur rapidité de réaction et leur efficacité. Grâce à elles, Imerys peut d'ores et déjà tirer parti des premiers effets des plans de réduction de coûts que nous allons poursuivre avec énergie et amplifier. Ces mesures permettront à Imerys de porter, à l'horizon d'un an, son niveau de marge opérationnelle à un taux proche de 10 %, dans les conditions de marché qui prévalent aujourd'hui.

Je tiens à redire toute notre détermination à apporter la preuve de la solidité de notre modèle économique dans l'environnement difficile que l'économie mondiale traverse."

ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE TRES DEGRADE

Les marchés servis par le Groupe, affectés par la crise économique mondiale, ont poursuivi leur repli entamé au cours du 4ème trimestre 2008. Cette dégradation brutale a touché la majorité de nos activités et la quasi-totalité des géographies. Les baisses sont d'une amplitude sans précédent, tout particulièrement dans les marchés liés à l'équipement industriel, avec une chute de la production d'acier d'environ - 47 % par rapport à la même période de l'année 2008 en Europe et Amérique du Nord ; la tendance est toujours négative dans le secteur de la construction en Europe (mises en chantier de maisons individuelles en France : - 13 % sur 12 mois glissants) et en Amérique du Nord où des niveaux de mises en chantier historiquement bas ont été atteints en ce début d'année. La production mondiale de papier diminue d'environ - 13 %. Seuls certains marchés liés à la consommation, comme notamment celui de la filtration, ont fait preuve de plus de résistance.

PREMIERS EFFETS DES PLANS D'ACTIONS ENGAGES DES LE 4EME TRIMESTRE 2008

Conséquence de la chute sans précédent des volumes de ventes (- 28,2 %), le chiffre d'affaires est en baisse de - 21,3 % par rapport à la même période de 2008 (- 23,8 % à périmètre et changes comparables).

Le résultat opérationnel courant diminue de - 62,0 % (- 66,2 % à périmètre et changes comparables). Les économies de coûts fixes ont permis d'absorber partiellement l'impact des volumes. En effet, pour renforcer ses capacités de résistance, le Groupe a, dès la fin 2008, mis en oeuvre des actions visant à s'adapter à cette baisse de ses volumes de ventes.

Les premiers effets de ces programmes se sont fait sentir dès le 1er trimestre 2009 :

    
    - diminution des coûts fixes : - 28,6 millions d'euros, traduisant la
    rapidité de mise en oeuvre des plans d'économie,

    - réduction des stocks : - 42 millions d'euros,

    - baisse de - 32 % des investissements industriels comptabilisés. Sans la
    finalisation des programmes lancés en 2008, les investissements auraient
    diminué de moitié.

STRUCTURE FINANCIERE

Les actions visant à réduire rapidement les stocks ont également eu pour conséquence une baisse très forte des dettes fournisseurs, ce qui conduit, ponctuellement, à une légère dégradation du besoin en fonds de roulement opérationnel au cours du 1er trimestre 2009.

Ainsi, la dette financière nette au 31 mars 2009 s'élève à 1 633 millions d'euros (1 566 millions d'euros au 31 décembre 2008) ; cette augmentation est également liée au renforcement du dollar par rapport à l'euro, un tiers de la dette du Groupe étant libellée en dollars américains à cette date. Les ressources financières du Groupe restent stables, avec un montant total de plus de 2,3 milliards d'euros, et aucun remboursement significatif n'est du avant fin 2012.

PERSPECTIVES

Le Groupe continue de donner la priorité à la génération de cash flow et poursuit avec détermination, depuis le début de l'année, la mise en place des actions décidées à cet effet.

En 2009, la priorité à la génération de cash flow se traduira par :

    
    - la réduction des stocks (arrêts de production, interruption de
    campagnes d'extraction et de découverture, restrictions d'achats de 
    matières premières et de produits chimiques) qui devraient baisser 
    d'environ 100 millions d'euros,

    - une forte baisse des investissements comptabilisés,

    - l'amélioration de la structure financière avec la poursuite du
    désendettement.

Les programmes de réduction de coûts fixes et de frais généraux se poursuivent et s'amplifient. Ils devraient permettre, dans les conditions de marché qui prévalent aujourd'hui, de porter à l'horizon d'un an la marge opérationnelle vers un niveau proche de 10 %.

COMMENTAIRE DETAILLE DES RESULTATS DU GROUPE

CHIFFRE D'AFFAIRES

    
    - Baisse du chiffre d'affaires intégralement imputable à la chute sans
    précédent des volumes de ventes

    - Nouvelle progression du prix/mix dans toutes les branches d'activité

Le chiffre d'affaires du 1er trimestre 2009 s'élève à 694,3 millions d'euros, enregistrant une baisse, sans précédent, de - 21,3 % par rapport à la même période de 2008. Cette évolution prend en compte :

    
    - un effet de change favorable de + 16,4 millions d'euros reflétant 
    principalement le renforcement du dollar américain par rapport à l'euro;

    - un impact de périmètre(1) de + 6,0 millions d'euros.

A périmètre et changes comparables, la diminution du chiffre d'affaires (- 23,8 % par rapport au 1er trimestre 2008) est totalement expliquée par l'effondrement des volumes de ventes dans toutes les branches d'activité (- 28,2 %). La baisse atteignait déjà - 23 % pour la période novembre/décembre 2008.

Ce repli est amplifié par des déstockages dans de nombreuses chaînes de valeur dans lesquelles s'intègrent nos produits. Les secteurs liés à l'équipement industriel (Minéraux pour Réfractaires, Réfractaires Monolithiques, Minéraux Fondus, Graphite & Carbone) ont été plus particulièrement et brutalement touchés par des arrêts de production, de même que ceux liés à la construction dans les pays développés (Minéraux pour Céramiques, Minéraux de Performance). La production mondiale de papier est également en forte baisse. Les matériaux de construction en terre cuite poursuivent leur repli dans un marché français marqué par le recul des mises en chantier. Seuls certains secteurs directement liés à la consommation, comme le marché de la Filtration, se sont mieux tenus.

Dans ce contexte particulièrement difficile, l'effet prix/mix produit progresse de + 4,4 %. Il est positif dans les quatre branches d'activité.

Evolution du chiffre d'affaires par branche

    
    (non audité,     1er       1er    Variation Effet de  Effet  Variation
    en millions   trimestre trimestre courante  périmètre   de   à PCC(2)
    d'euros)        2009      2008        %         %     change     %
                                                            %
    Chiffre           
    d'affaires                                                 
    dont :            694,3    881,8   - 21,3 %   + 0,7 %  + 1,8 %  - 23,8 %
    Minéraux pour
    Céramiques,
    Réfractaires,                       
    Abrasifs &                                                 
    Fonderie          193,0    288,1    - 33,0 %   + 0,2 %  + 2,6 %  - 35,8 %
    Minéraux de                         
    Performance &                                              
    Filtration        118,5    140,8(3) - 15,8 %   + 1,7 %  + 4,5 %  - 22,0 %
    Pigments pour                      
    Papier            158,7    188,6(3) - 15,9 %       -    + 4,3 %  - 20,2 %                         
    Matériaux &                        
    Monolithiques     228,9    274,5    - 16,6 %   + 1,1 %  - 1,8 %  - 15,9 %         
    Holding &          
    Éliminations       (4,8)   (10,2)      n.s.      n.s.   n.s.       n.s.

(1) Acquisitions réalisées en 2008 : Astron China (Chine, février 2008), Svenska Silika Verken AB (Suède, avril 2008), Kings Mountain Minerals, Inc. (Etats-Unis, octobre 2008) et Suzorite Mining, Inc. (Canada, octobre 2008).

(2) A périmètre et changes comparables.

(3) Passage de certaines activités en Asie et en Amérique du Sud du périmètre Pigments pour Papier au périmètre Minéraux de Performance & Filtration.

Répartition du chiffre d'affaires par zone géographique

    
    (non audité, en millions        Chiffre      Variation %    % du chiffre
    d'euros)                       d'affaires   1er trimestre    d'affaires
                                 1er trimestre       2009       consolidé au
                                      2009         vs. 1er      1er trimestre
                                                trimestre 2008      2009

    Europe de l'Ouest                     373,6         - 24 %           54 %
    Etats-Unis / Canada                   139,0         - 13 %           20 %
    Japon / Australie                      33,7         - 23 %            5 %
    Pays émergents                        148,0         - 20 %*          21 %
    Total                                 694,3       - 21,2 %          100 %

* Dont Chine : - 29% et Europe de l'Est - 39%.

Minéraux pour Céramiques, Réfractaires, Abrasifs & Fonderie

(27 % du chiffre d'affaires consolidé)

Les marchés des Minéraux pour Réfractaires, des Minéraux Fondus et du Graphite ont été entraînés par le recul brutal de la production d'équipements industriels et d'automobiles, enregistré depuis le milieu du 4ème trimestre 2008 dans toutes les zones géographiques. Cette diminution est accentuée par des phénomènes de déstockage. Le marché des Céramiques reste touché par la crise du secteur de la construction dans les pays développés.

Le chiffre d'affaires, à 193,0 millions d'euros pour le 1er trimestre 2009, est en baisse de - 33,0 %.

L'analyse de sa variance met en évidence :

    
    - un effet de périmètre limité(1) de + 0,6 million d'euros,
    - un effet positif de change (dollar américain) de + 7,5 millions
    d'euros.

Depuis la fin de l'année 2008, les capacités de production ont été réduites dans toutes les activités de la branche. Dans les Minéraux pour Céramiques, des mesures de chômage partiel ont été mises en oeuvre en France et au Royaume-Uni et l'appareil industriel est en voie d'adaptation à la demande.

Les Minéraux pour Réfractaires ont engagé les mesures suivantes : l'usine ukrainienne de Vatutinsky est arrêtée pour plusieurs mois et les autres capacités de production ont été significativement réduites avec une forte réduction de l'extraction minière et des interruptions périodiques de plusieurs lignes de calcination.

Dans les Minéraux Fondus, le rythme de production a été progressivement réduit d'environ - 50 % en Europe et en Chine à travers des mesures combinant notamment réduction d'effectifs et chômage partiel.

Minéraux de Performance & Filtration

(17 % du chiffre d'affaires consolidé)

Au cours du 1er trimestre 2009, les marchés des Minéraux de Performance (peinture, plastiques, adhésifs,...) ont suivi la tendance baissière des secteurs liés au bâtiment, en particulier en Amérique du Nord et en Europe. Ceux des Minéraux pour Filtration résistent mieux.

La chute du chiffre d'affaires, à 118,5 millions d'euros au 1er trimestre 2009 (- 15,8 %) intègre :

    
    - un effet de périmètre(2) de + 2,4 millions d'euros,
    - un impact de change de + 6,4 millions d'euros.

Dans les Minéraux de Performance, la production américaine a été adaptée à la demande avec de nouvelles réductions de capacités. Le plan industriel d'optimisation de l'activité Minéraux pour Filtration apporte les économies attendues depuis la fin de l'année 2008 et des mesures complémentaires ont été prises, au 1er trimestre 2009, avec l'interruption de campagnes d'extraction et la fermeture périodique d'unités de production américaines.

(1) Astron China (Chine, février 2008).

(2) Kings Mountain Minerals, Inc. (Etats-Unis, octobre 2008) et Suzorite Mining, Inc. (Canada, octobre 2008).

Pigments pour Papier

(23 % du chiffre d'affaires consolidé)

Le recul de la production mondiale de papiers d'impression et d'écriture est estimé à - 13 % au 1er trimestre 2009. La contraction des volumes, enregistrée depuis la fin d'année 2008, s'est encore accentuée. Elle traduit la baisse de la demande de papier, conséquence de moindres dépenses de publicité et des phénomènes de déstockage. De nombreux arrêts prolongés de production ont pesé sur les marchés nord-américain et européen, la diminution de la production en Asie-Pacifique étant limitée à - 4 %.

Le chiffre d'affaires, à 158,7 millions d'euros au 1er trimestre 2009, est en baisse de - 15,9 %. Cette variation intègre un impact de change de + 8,1 millions d'euros.

Pour faire face au nouvel environnement de marché, l'usine de carbonates de calcium naturel de Salisbury (Royaume-Uni) a été fermée. La production de plusieurs unités a été réduite, avec, notamment des mesures d'arrêts temporaires accompagnées de l'optimisation des moyens logistiques. Parallèlement, une diminution significative des capacités de production de kaolins de l'usine de Sandersville (Etats-Unis) a été annoncée au mois de mars.

Matériaux & Monolithiques

(33 % du chiffre d'affaires consolidé)

Dans les Matériaux de Construction, les mises en chantier de maisons individuelles neuves en France ont enregistré, sur 12 mois glissants, un nouveau recul de l'ordre de - 13 %[1]. De plus, les conditions climatiques ont été particulièrement défavorables en janvier et février. Ainsi, malgré une bonne résistance de la rénovation, le marché des produits en terre cuite a enregistré, par rapport au 1er trimestre 2008, une baisse des volumes de - 19 % pour les éléments de couverture et de - 23 % pour les briques.

Les marchés des Réfractaires Monolithiques liés à la production de métal liquide ont été très difficiles tout au long du trimestre, en raison de nombreux arrêts de production dans la sidérurgie notamment. Les autres débouchés (ciment, verre, incinération, pétrochimie, etc...) ont mieux tenu. Par ailleurs, la finalisation de grands projets engagés en 2008 par ses clients a atténué le recul des ventes de cette activité.

A 228,9 millions d'euros, le chiffre d'affaires de la branche (- 16,6 % au 1er trimestre 2009 par rapport au 1er trimestre 2008) intègre :

    
    - un effet périmètre(2) de + 3,0 millions d'euros,
    - un impact négatif de change de - 4,9 millions d'euros.

Dans les Matériaux de Construction, l'adaptation des capacités se poursuit : la moitié des lignes de production ont été arrêtées plusieurs semaines au cours du trimestre. L'optimisation de l'usine de briques de La Boissière du Doré (Loire-Atlantique) est en cours. L'usine de Bessens (Tarn-et-Garonne) a été définitivement arrêtée au cours du trimestre et sa production répartie sur d'autres sites. La production d'ardoises est désormais concentrée sur la mine des Grands Carreaux à Trélazé (Maine et Loire).

Dans les Réfractaires Monolithiques, les capacités de production ont été réduites, temporairement ou définitivement, dans toutes les zones géographiques, à l'exception de l'Inde, où l'activité est restée soutenue au cours de ce premier trimestre. Les efforts ont également porté sur la réduction des frais commerciaux, administratifs et logistiques.

[1] Logements individuels neufs déclarés commencés ; évolution sur 12 mois glissants à fin février 2009 ; source : Ministère de l'Écologie, de l'Énergie, du Développement Durable et de l'Aménagement du Territoire.

(2) Svenska Silika Verken AB (Suède, avril 2008).

RESULTAT OPERATIONNEL COURANT

    
    - Forte baisse du résultat opérationnel courant, totalement expliquée par
    la chute des volumes
    - Nouvelle progression du prix/mix
    - Diminution sensible de la base de coûts fixes

Le résultat opérationnel courant s'établit à 44,4 millions d'euros au 1er trimestre 2009 (- 62,0 %, soit - 66,2 % à périmètre et changes comparables).

Outre l'impact des volumes de vente (- 116,5 millions d'euros), le recul de - 72,5 millions d'euros du résultat opérationnel courant prend en compte :

    
    - un effet positif de changes (+ 4,9 millions d'euros) principalement lié
    au raffermissement du dollar américain par rapport à l'euro,

    - le résultat des acquisitions intégrées en 2008 est à l'équilibre sur le
    1er trimestre, Astron China ayant été très fortement touché par le
    ralentissement de la production industrielle en Chine.

L'amélioration de l'effet prix/mix compense l'inflation des coûts variables (matières premières, produits chimiques, énergie), tandis que les plans d'économies menés depuis le 4ème trimestre 2008 permettent de réaliser une baisse sensible des coûts fixes : ils diminuent d'ores et déjà de - 28,6 millions d'euros sur le trimestre (l'économie réalisée sur l'ensemble de l'exercice 2008 était de 14,5 millions d'euros).

Ces résultats ont également été affectés par la réduction des stocks de produits finis (- 8,8 millions d'euros, représentant - 1,4 % de marge opérationnelle).

La marge opérationnelle du Groupe s'établit à 6,4 % (13,3 % au 1er trimestre 2008).

RESULTAT COURANT NET

L'évolution du résultat courant net (- 79,9 % par rapport au 1er trimestre 2008) est liée à la baisse du résultat opérationnel et tient compte des éléments suivants :

    
    - une hausse du résultat financier à - 24,0 millions d'euros (contre -
    15,9 millions d'euros au 1er trimestre 2008) : l'augmentation de la 
    charge d'intérêt traduit l'évolution de la dette moyenne de la période ; 
    ce trimestre est également marqué par un impact négatif des variations 
    de change et des instruments de couverture (énergie). Au 1er trimestre 
    2008, les instruments financiers avaient, au contraire, eu un effet 
    positif ;

    - une charge d'impôts de - 5,7 millions d'euros (- 27,8 millions d'euros
    au 1er trimestre 2008), soit un taux effectif d'imposition stable à 
    28,0 %.

RESULTAT NET

Les autres produits et charges opérationnels nets d'impôts s'élèvent à - 21,2 millions d'euros. Ces charges correspondent essentiellement aux plans de réduction de coûts mis en oeuvre dans toutes les activités du Groupe. Elles se décomposent en :

    
    - une charge cash de - 16,6 millions d'euros (charges de restructurations
    liées aux programmes de réductions de coûts engagés sur la période, 
    notamment aux fermetures de sites),

    - un montant non cash de - 4,6 millions d'euros (dépréciations d'actifs
    industriels sur les sites fermés).

Le résultat net, part du Groupe, du 1er trimestre s'établit donc à - 6,6 millions d'euros.

Agenda financier :

Jeudi 30 juillet 2009 Résultats du 1er semestre 2009

Mercredi 4 novembre 2009 Résultats du 3ème trimestre 2009

Leader mondial de la Valorisation des Minéraux, Imerys est présent dans 47 pays avec plus de 260 implantations et a réalisé 3,4 milliards d'euros de chiffre d'affaires en 2008. A partir de minéraux qu'il extrait et transforme depuis ses réserves de qualité rare, le Groupe développe pour ses clients industriels des solutions qui améliorent leurs produits ou leurs processus de production. Ses produits trouvent de très nombreuses applications dans la vie quotidienne : bâtiment, produits d'hygiène, papiers, peintures, plastiques, céramiques, télécommunications, filtration de liquides alimentaires,...

Des informations plus complètes sur Imerys peuvent être obtenues sur son site Internet (http://www.imerys.com), rubrique Information Réglementée, notamment dans son document de référence déposé auprès de l'Autorité des marchés financiers le 3 avril 2009 sous le numéro D.09-0192 (également disponible sur le site Internet de l'Autorité des marchés financiers, http://www.amf-france.org). Imerys attire l'attention des investisseurs sur le chapitre 4 "facteurs de risques" de son document de référence.

Avertissement sur les prévisions et les informations prospectives : Les déclarations présentées dans ce document contiennent des prévisions et des informations prospectives. Les investisseurs sont alertés sur le fait que ces prévisions et informations prospectives sont soumises à de nombreux risques et incertitudes (difficilement prévisibles et généralement en dehors du contrôle d'Imerys), qui peuvent impliquer que les résultats et développements effectivement réalisés diffèrent significativement de ceux qui sont exprimés ou induits.

Diffusion: Ce communiqué et les informations qu'il contient ne constituent ni une offre de vente ou de souscription, ni la sollicitation d'un ordre d'achat ou de souscription, de titres financiers dans un quelconque pays. En France, des titres financiers ne peuvent être ni offerts, ni cédés en l'absence d'un prospectus approuvé par l'Autorité des marchés financiers.

Des titres ne peuvent être offertes ou vendues aux Etats-Unis qu'à la suite d'un enregistrement en vertu du U.S. Securities Act de 1933, tel que modifié (>), ou dans le cadre d'une exemption à cette obligation d'enregistrement. Les actions d'Imerys et les droits préférentiels de souscription qui seront émis dans le cadre de l'augmentation de capital mentionnée dans le présent communiqué n'ont pas été et ne seront pas enregistrées au titre du U.S. Securities Act et Imerys n'a pas l'intention de procéder à une offre publique de ces titres aux Etats-Unis.

Ce document ne constitue pas une invitation à s'engager dans, et n'a pas pour objet d'encourager, une activité d'investissement, au sens de la Section 21 du Financial Services and Markets Act 2000, tel qu'amendé (>). Ce document est exclusivement destiné (i) aux personnes qui se trouvent hors du Royaume-Uni ; ou (ii) aux personnes au Royaume-Uni qui sont des > au sens de la Section 86(7) du FSMA qui sont aussi considérée comme (a) des personnes autorisées par le FSMA ou des personnes ayant une expérience professionnelle en matière d'investissements et qui répondent à la définition d'investisseur professionnel de l'article 19 du Financial Services and Markets Act 2000 (Financial Promotions) Order 2005, tel qu'amendé (le >) ou (b) des "high net worth companies", des "unincorporated associations" ou d'autres personnes qui sont soumises à l'article 49(2)(a) à (d) du Règlement ou (c) toutes autres personnes à qui ce document peut être légalement adressé en application de la Section 21 du FSMA (toutes ces personnes étant désignées comme étant les >). Au Royaume-Uni, aucune personne autre qu'une Personne Concernée ne doit utiliser ou s'appuyer sur ce document. Les droits préférentiels de souscription et les actions d'Imerys ne seront accessibles qu'aux Personnes Concernées et tout investissement ou activité d'investissement auxquelles ces droits préférentiels de souscription ou ces actions font référence ne devra être réalisé par, et qu'avec, les Personnes Concernées.

La diffusion, la publication ou la distribution de ce communiqué de presse dans certains pays peut constituer une violation des dispositions légales et réglementaires en vigueur. En conséquence, les personnes physiquement présentes dans ces pays et dans lesquels le présent communiqué de presse est diffusé, publié ou distribué doivent s'informer et se conformer à ces lois et règlements.

    
                  Résultats du 1er trimestre 2009 (non audités)

                                     Annexes

    1. Eléments de chiffre d'affaires consolidé

    Variation trimestrielle à            T1 09
    Périmètre et Changes Comparables 
    2009 vs 2008                        - 23,8 %
                                      
    Rappel 2008 vs 2007                  T1 08   T2 08   T3 08    T4 08

                                         + 3,2 % + 5,1 % + 5,0 % - 10,5 %

    Répartition du chiffre d'affaires par        T1 09  T1 08
    branche
    Minéraux pour Céramiques, Réfractaires,        27 %   32 %
    Abrasifs
    & Fonderie
    Minéraux de Performance & Filtration           17 %   14 %
    Pigments pour Papier                           23 %   23 %
    Matériaux & Monolithiques                      33 %   31 %
    Total                                         100 %  100 %

    Répartition du chiffre d'affaires par        T1 09  T1 08
    destination géographique
    Europe de l'Ouest                              54 %   56 %
 
    - dont France                                  23 %   21 %
    Etats-Unis / Canada                            20 %   18 %
    Japon / Australie                               5 %    5 %
    Pays émergents                                 21 %   21 %
    Total                                         100 %  100 %

    2. Compte de résultat simplifié

    (en millions d'euros)                        T1 09  T1 08  Variation

    Chiffre d'affaires                            694,3  881,8  - 21,3 %
    Résultat operationnel courant(1)               44,4  116,9  - 62,0 %
    Résultat financier                           (24,0) (15,9)
    Impôts courants                               (5,7) (27,8)
    Minoritaires                                  (0,1)  (0,6)
    Résultat courant net(2)                        14,6   72,7  - 79,9 %
    Autres produits et charges opérationnels,    (21,2)  (6,3)
    nets
    Résultat net(2)                               (6,6)   66,3 - 109,9 %

    (1) Dont quote-part de résultat dans entreprises associées 0,9 1,9

    (2) Part du Groupe.
    
    Relations Analystes/Investisseurs :
    Pascale Arnaud - +33(0)1-49-55-63-23
    actionnaires@imerys.com
 
    Contacts Presse :
    Pascale Arnaud - +33(0)1-49-55-63-91/66-55
    Matthieu Roquet-Montégon - +33(0)6-16-92-80-65

Imerys

Relations Analystes/Investisseurs : Pascale Arnaud - +33(0)1-49-55-63-23, actionnaires@imerys.com; Contacts Presse : Pascale Arnaud - +33(0)1-49-55-63-91/66-55, Matthieu Roquet-Montégon - +33(0)6-16-92-80-65


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant