Imbruglio financier au Mont-Saint-Michel

le
0
Le maire Éric Vannier comparaîtra le 30 janvier pour prise illégale d'intérêts dans l'affaire des navettes touristiques. la Chambre régionale des comptes de Normandie s'interroge de son côté sur le projet de désensablement de la baie.

La travaux de désensablement de la baie bouleverse la vie sur le Mont-Saint-Michel. Depuis Pâcques, les touristes doivent accéder au site à pieds ou emprunter des navettes. C'est ce dossier que jugera à partir du 30 janvier le tribunal correctionnel de Coutances dans la Manche. Le maire du Mont-Saint-Michel, Éric Vannier, 59 ans, est accusé prise illégale d'intérêts. L'élu, par ailleurs propriétaire du groupe Mère Poulard, devra s'expliquer sur le choix du point de départ des navettes, situé au niveau de ses restaurants.

De son côté, la Chambre régionale des comptes de Normandie s'interroge sur le fonctionnement du syndicat mixte qui pilote le projet. Vu l'importance du projet - 185 millions d'euros -, la Chambre relève, da...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant