Imbroglio politique sur le dossier Petroplus

le
0
La Libye pourrait finalement être intéressée par le projet de reprise de la raffinerie de Petit-Couronne. Les pouvoirs publics ont une appréciation différente de la situation.

Quelle est exactement la position de la Libye dans le dossier Petroplus? En début de semaine, l'agence libyenne d'information Lana, citant un communiqué du fonds souverain libyen (Libyan Authority Investment, LIA), faisait savoir que Tripoli ne voyait pas l'opportunité de se porter acquéreur de la raffinerie de Petit-Couronne (Seine-Maritime). Volte-face mercredi après-midi quand la LIA a fait savoir qu'une équipe se rendrait en Haute-Normandie la semaine prochaine pour étudier les conditions de faisabilité d'une éventuelle opération.

Alors que le tribunal de commerce de Rouen a repoussé au 5 février prochain la date limite pour le dépôt des offres de reprise de la raffinerie, des voix discordantes se font entendre chez les pouvoirs publics.

Accord de confidentialité

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant