Imam de Drancy: la riposte de l'agresseur présumé

le
2
L'imam de Drancy a porté plainte pour agression en Tunisie puis en France. Me Garbarini, l'avocat de l'étudiant français mis en cause, donne sa version des faits.

L'affaire prend sa source en Tunisie, à Gammarth, une station balnéaire au nord-est de Tunis. En vacances avec son épouse et ses enfants, Hassen Chalghoumi, imam à Drancy (Seine-Saint-Denis), est abordé par un homme de 27 ans dans la soirée du 1er septembre, dans le hall d'un hôtel. Ce qu'ils se sont dit reste un mystère, tout comme la raison et les circonstances dans lesquelles le représentant religieux s'est retrouvé à terre.

Selon l'imam, qui a immédiatement averti les autorités françaises et la police tunisienne, le jeune homme se serait montré menaçant, agressif, en actes comme en paroles. «Il m'a insulté, m'a traité de sioniste, de collaborateur. Il m'a donné un coup de poing dans le c½ur. En quelques secondes, il m'a mis à terre», a expliqué l'imam à l'AFP.

Hassen Cha...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • ske007 le lundi 16 sept 2013 à 17:46

    apprend à ecrire français correctement M608962

  • M608962 le mardi 3 sept 2013 à 19:47

    l'ont des sous les imam les français pas argent pour vacances