Ils vous proposent de louer une voiture pour un euro

le
1

Vos vacances sont peut-être déjà entamées mais voici un bon plan qui pourrait vous réjouir. Des sites internet proposent des locations de voiture à 1¤. Le principe : acheminer des véhicules de location vers leur agence d'origine.

Ils s'appellent Driiveme.com ou LuckyLoc.com et ils pourraient bien vous faire économiser plusieurs centaines d'euros, précieux en période de vacances. Leur spécialité? La location de voiture à 1¤. Ces sites ne cachent pas d'arnaque, juste un concept bien ficelé entre loueurs de voitures et particuliers. Inspirés d'un concept anglo-saxon, les deux sites se sont lancés en 2012 à quelques mois d'écart, en juillet pour Driiveme.com et décembre pour LuckyLoc.com. Ces derniers sont solidement implantés sur leurs créneaux, même si d'autres sites Internet tels que aller-simple.com tentent de percer.

Pour rééquilibrer leurs parcs automobiles, les entreprises de location de voitures ont régulièrement besoin de rapatrier des véhicules que les clients ont laissé dans une agence différente de celle du point de départ. Jusque-là, les loueurs étaient contraints de passer par des transporteurs qui ramènent les voitures dans les agences initiale. Un convoyage qui peut s'avérer très couteux et même atteindre par exemple plus de 500 euros pour un utilitaire entre Paris et Marseille. Et c'est là que Driiveme et LuckyLoc interviennent. Ils mettent en relation les loueurs avec des particuliers, susceptibles de faire le même trajet que le convoyeur. Moyennant un euro symbolique, le contrat de location est formalisé entre les trois acteurs. Contacté par Le Figaro, Geoffroy Lambert, le cofondateur de Driiveme.com, détaille le concept gagnant/gagnant: «Pour les loueurs de voitures, cela est bien plus avantageux de faire appel à nous pour le convoyage que de faire appel à des transporteurs par camion. En travaillant avec nous, cela leur revient deux à trois fois moins cher car nous leur faisons facturer le convoyage une centaine d'euros maximum». En cas d'un rapatriement de plusieurs voitures, le fondateur de Driiveme concède toutefois que cela puisse être moins cher pour le loueur de charger huit voitures sur un même camion. Même son de cloche du côté des loueurs de voiture. Pour Didier Fenix, directeur général d'Europcar France, les avantages du partenariat avec LuckyLoc.com sont évidents: «D'un point de vue logistique, ces acteurs nous offrent une alternative aux transporteurs sur des axes moins bien desservis ou accessibles par ceux-ci».

Une clientèle variée

De son côté, le co-fondateur du site LuckyLoc.com, Idriss Hassim explique que le site touche tous types de clientèles, lui qui ne pensait au départ intéresser que les étudiants. «La moyenne d'âge de nos utilisateurs est de 39 ans», affirme-t-il. Les familles sont également demandeuses, en particulier en période de vacances. Pour ce qui est du type de véhicules loués, Driiveme et LuckyLoc louent autant de véhicules utilitaires que de citadines même si, en pleine période d'été, les utilitaires connaissent en raison des déménagements, un franc succès. Les loueurs, quant à eux, se réjouissent de pouvoir ouvrir à une nouvelle clientèle la location courte durée. Ils font ainsi découvrir leur marque et leurs services pour éventuellement leur en proposer d'autres par la suite.

Vers un développement en Europe

Depuis son lancement, Driiveme.com a vu son chiffre d'affaires exploser. A 100.000 euros la première année, la petite équipe de sept personnes réalise deux ans après un chiffre d'affaires de 500.000 euros. Entre temps, ils ont proposé pas moins de 7000 locations. Forts de ce succès, ils sont en ce moment approchés par des Business Angels pour développer le site, notamment en Europe d'ici quelques années. «A court terme, une autre perspective d'évolution est de développer l'offre pour les particuliers. Nous voudrions développer le convoyage pour tous» assure le cofondateur du site. Surfant sur la réussite du service «Autotrain» de la SNCF qui propose aux particuliers de convoyer leur voiture via des trains moyennant plusieurs centaines d'euros, les deux sites internet souhaitent se développer sur ce créneau en développant sur leur site, à la manière de BlaBlaCar, des plateformes autonomes où les particuliers sont mis en relation. Du côté de LuckyLoc, Idriss Hassim espère également doubler chaque mois le nombre de convoyages proposés sur le site, aujourd'hui situé entre 250 et 400 par mois.

Quelques contraintes demeurent

Une location à 1 euro a de quoi en faire rêver plus d'un mais il reste toutefois quelques contraintes, semblables à celles d'une agence classique. Il vous faudra donc un permis valide avec un an minimum d'expérience (dès l'âge de 19 ans selon les catégories de véhicules) ainsi qu'une carte de crédit à votre nom et laisser une pré-autorisation bancaire de 1500 euros sur le site pour pouvoir louer un véhicule. L'essence et les péages restent également à votre charge mais rien ne vous empêche de proposer ensuite votre trajet en covoiturage sur les sites spécialisés.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • denisam1 le dimanche 10 aout 2014 à 10:20

    le moindre petit " pet "" et t'as perdu 1500 € , et le retour en planeur ....