Ils vont comment, les futurs adversaires des Bleus ?

le
0
Ils vont comment, les futurs adversaires des Bleus ?
Ils vont comment, les futurs adversaires des Bleus ?

Tic tac, tic tac, l'Euro approche avec, pour adversaires des Bleus dans le groupe A, la Roumanie, l'Albanie et la Suisse. Comment ces trois sélections préparent-elles la compétition et avec quel état d'esprit l'aborde-t-elle ? Le point, nation par nation.

La Roumanie compte sur sa défense… et Stanciu



➔ La présélection

Le coach Anghel Iordănescu a décidé de convoquer 28 joueurs pour composer sa première liste et préparer l'Euro. Les seules certitudes concernent le poste de gardien, l'un des leaders de cette sélection, Ciprian Tătăruşanu, connaissant déjà ses deux suppléants : Costel Pantilimon (Watford) et Silviu Lung Jr (Astra Giurgiu). Ce sont les choix offensifs qui sont les plus difficiles à prendre pour une équipe surtout connue pour sa solidité défensive. Pour accompagner les deux incontournables que sont Claudiu Keserü et Bogdán Stancu, il y a trois (maigres) options : Florin Andone de Córdoba, ainsi que Denis Alibec et Ioan Hora, qui évoluent tous les deux au pays. Raul Rusescu (Osmanlispor), qui faisait pourtant partie de la dernière liste en mars dernier, n'a pas été retenu, tout comme Constantin Budescu, qui a fait le choix de l'exil en Chine. Heureusement, le public roumain peut compter sur l'émergence du milieu offensif Nicolae Stanciu (Steaua), révélation du dernier rassemblement de la sélection et qui doit amener un peu de folie à une formation qui en manque cruellement.

➔ La préparation

Deux confrontations étaient au programme pour monter en puissance et arriver à bloc en France pour défier le pays-hôte lors du match d'ouverture. Le souci, c'est que la première d'entre elles n'a pas été vraiment rassurante avec un nul 1-1 concédé mercredi soir face à la RD Congo. Les Roumains ont ouvert le score par l'homme en forme du moment, Stanciu, mais n'ont pas su garder cet avantage avec une égalisation en fin de match de la bande à Bakambu et Tisserand. Il reste à corriger le tir en affrontant l'Ukraine ce dimanche 29 mai, avant de filer en France où les Tricolorii auront près de deux semaines pour se concentrer sur la compétition, depuis leur luxueux camp de base de Chantilly, le Tiara Château hôtel Mont Royal. Iordănescu doit donner sa liste définitive des 23 joueurs retenus mardi prochain, à la date limite.


Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant