Ils valent le coup, les Brésiliens du Shakhtar ?

le
0
Ils valent le coup, les Brésiliens du Shakhtar ?
Ils valent le coup, les Brésiliens du Shakhtar ?

La colonie brésilienne du Shakhtar est régulièrement pillée : ces dernières années Douglas Costa, Willian, Luiz Adriano, Fernandinho, Elano ou tout récemment Alex Teixeira, parti en Chine. Reste-il tout de même matière à bonnes affaires pour le prochain mercato ? Le point avec les 8 Brésiliens de l'effectif actuel.

  • Taison, le temps presse…


    Taison Barcellos Freda, dit Taison : fantastique blase et excellent joueur de ballon que cet ailier gauche arrivé en Ukraine en 2010 en provenance d'Internacional. C'est d'abord le Metalist Karkhov qui récupère le garçon et lui offre sa chance en Europe, dans le championnat local et les compétitions continentales, avec notamment un quart de finale de Ligue Europa en 2012. Un an plus tard, il est transféré au Shakhtar pour 15 millions d'euros et s'est imposé vraiment cette saison comme titulaire à gauche de l'attaque, en lieu et place de Bernard. Taison réalise actuellement clairement sa meilleure saison depuis son arrivée en Ukraine (8 buts, 15 passes décisives, toutes compétitions confondues), mais le temps presse pour tenter sa chance ailleurs en Europe, puisqu'il a déjà fêté ses 28 ans en janvier dernier… Ces derniers jours, la rumeur l'envoie en Premier League, avec un intérêt d'Arsenal et de Chelsea.

    Youtube
  • Marlos, la valeur montante


    Voici peut-être le Brésilien du Shakhtar le plus intéressant du moment : Marlos et son " double double " (10 buts, 12 passes) réussi jusqu'à présent dans toutes les compétitions auxquelles son club a participé cette saison. Ailier gauche à la base, l'ancien joueur de Coritiba et du São Paulo FC, arrivé en Ukraine via également le Metalist Kharkiv, s'est vu confier par son entraîneur Mircea Lucescu la responsabilité l'été dernier de remplacer Douglas Costa à droite de l'attaque du Shakhtar. Un sacré challenge que Marlos, 27 ans, est en train de réussir avec des statistiques doublées par rapport à sa première saison au club et qui équivalent en gros à celles de l'actuel joueur du Bayern quand celui-ci évoluait encore en Ukraine. Attention à ne pas le confondre avec son jeune homonyme colombien Marlos Moreno (19 ans) de l'Atlético Nacional, qui serait pisté par Liverpool, Benfica, Porto ou encore le PSG.

    Mais bordel, où sont cachés les joueurs du…







  • Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

    Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
    Devenez membre, ou connectez-vous.
    Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant