Ils sont venus de l'Ouest pour prendre Tripoli

le
0
REPORTAGE - Malgré leur manque d'expérience militaire, ces jeunes coombattants ont fini par apprendre sur le tas à résister aux forces de Kadhafi.

De notre envoyé spécial à Zawiyah

Les combattants rebelles ont pris la route de Tripoli. Comme si un grand cri de ralliement avait retenti dans les villes libyennes passées à la révolution, tous les insurgés de l'Ouest en âge de tenir une arme sont partis vers la capitale pour livrer la dernière bataille contre le régime de Kadhafi. Dans le Djebel Nefoussa, et le long de la route qui descend en lacet de ce contrefort rocheux du Sud-Ouest libyen, les points de contrôle des insurgés sont presque déserts. À Zawiyah, la ville rebelle de la côte ouest, plusieurs fois reprise à coups de canon par les forces de Kadhafi, avant de repasser à la rébellion la semaine dernière, les pick-up qui passent dans les rues vides prennent la direction de Tripoli. Ou en reviennent, porteurs d'espoir: Bab al-Azizia, le palais fortifié de Kadhafi, où le dictateur menait son dernier combat, était enfin tombé mardi soir.

Mais les derniers kadhafistes continuent pourtant de faire des vi

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant