Ils sont nostalgiques de Payet

le
0
Ils sont nostalgiques de Payet
Ils sont nostalgiques de Payet

Marseille De notre correspondant IL A QUITTÉ L'OM voici presque un an, mais à Marseille, personne ne l'a oublié. Alors, hier midi, quand les Bleus ont posé les pieds dans leur hôtel phocéen, le nom de Dimitri Payet a été l'un des plus scandés. « Parce que c'est lui qui a sauvé l'équipe vendredi », s'exclame Salah, 10 ans et demi, stylo et cahier à la main, en quête d'autographes. Et parce qu'ici, en bons chauvins, on aime rappeler que c'est au Vélodrome que le Réunionnais, de 2013 à 2015, a amorcé son irrésistible ascension. « Quand on le voit revenir en Bleu, et c'est pareil pour Gignac, forcément on est fiers de lui, de son parcours », sourit Andréa, fidèle supportrice, qui sera au match ce soir. D'ailleurs, beaucoup n'ont cessé de suivre ses exploits. « Les roulettes, les râteaux, les coups francs, c'est ici qu'il a tout appris, glisse Hamid. Et puis, même si on dit qu'il a du caractère, on ne l'entendait pas, il ne faisait pas le guignol, il ne s'affichait pas en boîte, lui. » Si on évoque le cerveau de West Ham avec nostalgie, c'est aussi parce qu'il est le symbole d'un OM qui gagnait. « C'est très simple, quand il est parti, l'OM est tombé, résume Driss, 38 ans. C'était le meilleur passeur. Il n'a peut-être fait qu'une bonne année sur deux, mais la deuxième valait le coup. On jouait super bien, il était la pièce maîtresse du système Bielsa. » Ah, Bielsa. « Payet a connu une première saison difficile, et puis est arrivé le maître, rappelle Gabriel, 20 ans, abonné chez les South Winners. Il l'a métamorphosé, et quand on voit ce qu'il fait avec l'équipe de France, on se dit que c'est aussi grâce à lui. Quand on pense à Payet, on pense à Bielsa. » Et on nourrit quelques regrets. « C'est dommage de l'avoir laissé partir, soupire Fethi. Mais dès qu'un mec peut rapporter des sous, ici, on le vend en Angleterre, c'est toujours ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant