Ils sont devenus indésirables

le
0
Ils sont devenus indésirables
Ils sont devenus indésirables

La période actuelle est propice aux clashs entre les joueurs et leurs employeurs. Si les footballeurs sont souvent pointés du doigt pour leurs velléités de départ, les clubs ne sont pas en reste. Pour des raisons économiques ou sportives, certaines formations n'hésitent pas à étiqueter quelques éléments comme indésirables. C'est actuellement le cas à Lyon. Malgré ses dix buts assurés par saison, Bafé Gomis est poussé dehors par son président, Jean-Michel Aulas. L'ancien Stéphanois a été officiellement placé sur la liste des transferts et l'OL parle avec des clubs exotiques comme le Shakhtar Donetsk. Tout ça dans le but d'alléger la masse salariale du club et de regonfler les caisses. Même son de cloche pour Yoann Gourcuff dont le la salaire est devenu ingérable pour le club.

L'OM et PSG concernés

Marseille également est tenu de respecter des contraintes financières. L'OM n'a par exemple pas hésité longtemps lorsque QPR est venu avec un chèque conséquent pour recruter Loïc Rémy. D'autres joueurs sont mis à la porte pour des raisons purement sportives. C'est le cas par exemple de Jimmy Briand. Acheté à Rennes, l'ailier de l'OL peine à s'imposer et son refus de quitter le club en janvier dernier n'a pas arrangé les choses. Le PSG connaît la musique et doit gérer le cas Momo Sissoko. Arrivé en provenance de la Juventus Turin, l'international malien a déçu et après un prêt à la Fiorentina, Paris souhaite s'en séparer. On se rappelle également du cas Peguy Luyindula qui s'est terminé devant la justice avant qu'un consensus ne soit trouvé.

De nombreux cas en Europe

Les exemples sont légion à l'échelle internationale. Le cas Zlatan Ibrahimovic est parlant. Après une première année prometteuse au FC Barcelone, le Suédois est poussé dehors suite à des relations tendues avec Pep Guardiola, l'entraîneur de l'époque. Kaka vit la même situation au Real Madrid. En fin de contrat en juin 2015, le Brésilien est un poids difficile à supporter pour le club madrilène. Le joueur n'est pas contre un départ mais faut-il encore que les clubs capables de l'accueillir se manifestent. De son côté, Manchester United ne veut plus de Nani et lui fait savoir. Le Portugais a disputé une petite vingtaine de rencontres en une saison. Le message est clair. Mario Gomez est dans la même situation au Bayern Munich. Stars ou joueurs modestes : personne n'est à l'abri.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant