Ils se sont dit oui sur le podium

le , mis à jour à 07:00
0
Ils se sont dit oui sur le podium
Ils se sont dit oui sur le podium

« Vive les mariés, vive les mariés ! » Sous les vivats de la foule, Stéphanie et Thierry échangent un baiser, se passent la bague au doigt et réalisent leur rêve : s'unir sur le podium protocolaire du Tour de France 2016. « Merci ma chérie de m'avoir offert cette belle surprise », lance Thierry à sa femme, 45 ans, submergée par les larmes. « Je t'aime mon amour, ces souvenirs s'ajouteront dans nos têtes et dans nos coeurs », lui répond-elle à l'endroit même où l'Australien Michael Matthews, le vainqueur de la 10 e étape, recevra les honneurs du public quelques heures après cet échange de consentements.

 

« Je voulais un mariage de rêve pour mon chéri, explique la mariée. Comme Thierry est dingue de vélo, j'étais sûre de lui faire plaisir. » « C'est réussi, confirme le quinquagénaire les yeux rougis par l'émotion. C'était grandiose. On ne peut pas mieux faire comme mariage. J'en ai vécu plusieurs comme invité, mais jamais des originaux comme celui-là. Je ne suis pas près de l'oublier. » De quoi ravir sa douce. « Après une célébration comme celle-là Thierry ne pourra jamais divorcer », s'amuse-t-elle.

 

Grâce à un jeu organisé par un partenaire du Tour

 

Cette union officielle, la première organisée sur la Grande Boucle, a pu voir le jour grâce à la bonne idée de Charlotte Riou, la responsable partenariat de la marque de jus de fruits Pressade, présente dans la caravane publicitaire. « L'idée de départ, c'était de propager de la gentillesse, explique la jeune femme. Nous avons organisé un jeu sur notre page Facebook où il était possible d'écrire un voeu que l'on aimerait réaliser pour un proche. Cinq d'entre eux ont été sélectionnés, dont ce mariage. »

 

L'organisation de cette cérémonie a réclamé quelques démarches administratives. Car il s'agit d'un vrai mariage, avec le maire de Blaye-les-Mines, une commune voisine de Revel où réside le couple ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


A lire aussi sur Le Parisien.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant