Ils s'arrachent tous Chirac

le
0
Ils s'arrachent tous Chirac
Ils s'arrachent tous Chirac

Coucou, le revoilà. Alors que la campagne de la primaire à droite bat son plein, rarement le nom de Jacques Chirac aura été aussi souvent cité par les différents candidats. Comme si la longévité de l'ex-président pouvait constituer une sorte de totem à l'approche des échéances.

 

Sans surprise, c'est Alain Juppé — celui que Chirac avait qualifié de « meilleur d'entre nous » — qui en parle le plus. Dans son livre « De vous à moi », publié en format numérique, le maire de Bordeaux raconte avec nostalgie un déplacement de campagne dans les Landes, sorte de métaphore de la relation entre les deux hommes : « Moi dans son sillage, comme un rémora collé au flanc d'un grand requin. »

 

Mardi soir, lors d'un meeting à Strasbourg, Juppé a une nouvelle fois adressé un clin d'oeil à Chirac, osant même un : « Je suis sûr qu'il nous écoute sur YouTube ». Ce qui paraît peu probable compte tenu de son état de santé.

 

Bernadette vote Sarkozy

 

Avant ses séjours à l'hôpital, l'ancien président avait adoubé son ex-lieutenant à plusieurs reprises, souhaitant qu'il lui succède un jour à l'Elysée. « Il n'a pas changé d'avis », assure un proche qui confirme également le ralliement à Juppé de Claude Chirac et de son époux, l'ex-secrétaire général de l'Elysée Frédéric Salat-Baroux. Mais dans le camp Sarkozy on ne désarme pas. Bernadette Chirac va participer à la campagne aux côtés de l'ex-patron des Républicains, qui peut aussi compter sur le soutien de François Baroin, pur produit de la chiraquie. La conversion de Baroin a fait tousser Claude Chirac, qui ne lui parle plus. L'héritage est aussi convoité par d'autres candidats à la primaire. A commencer par Jean-François Copé. S'estimant trahi après la défection de son « ami » Christian Jacob, parti chez Sarkozy, le maire de Meaux avait même tweeté fin août : « Chirac, toi qui as vécu ça en 1995, aide moi ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant