Ils refusent de payer la Sécurité sociale

le
98
Ils refusent de payer la Sécurité sociale
Ils refusent de payer la Sécurité sociale

Nouvelle association, lobbying, recours à un cabinet d'avocats renommé... Les « anti-Sécu » reprennent le combat, plus déterminés que jamais à briser le monopole de la Sécurité sociale. Très organisé, conseillé cette fois par un professionnel de la communication, ce mouvement est essentiellement constitué de travailleurs indépendants (médecins, avocats, commerçants, artisans, chefs d'entreprise, architectes...). Certains gagnent leur vie modestement, d'autres au contraire figurent parmi les plus privilégiés de la société. Tous dénoncent le poids de leurs charges sociales devenues, selon eux, une menace pour leur activité professionnelle. Ils sont las de devoir payer leur couverture maladie en fonction de leurs revenus alors que, disent-ils, ils ne coûtent pas plus cher à soigner qu'un salarié modeste.

Après moult tentatives, ils reviennent donc, armés cette fois d'une décision européenne rendue en 2013 qui, selon eux, autoriserait dorénavant tout Français à choisir un autre assureur que la Sécurité sociale pour couvrir son risque maladie et vieillesse... Risque que des assureurs étrangers proposent de garantir à bien moindre coût. Ils seraient, disent-ils, des dizaines de milliers à avoir déjà quitté leur régime obligatoire. L'ampleur serait en réalité bien différente : au 30 septembre, le RSI a recensé « 472 personnes ayant indiqué vouloir quitter le régime, 472 sur 2,8 millions d'adhérents ». Mais le phénomène est difficilement quantifiable : certains déserteurs ne se manifestent pas et cessent simplement de cotiser, comme s'ils avaient interrompu leur activité.

Un combat qui menace l'équilibre de notre système de protection sociale

Ce qui est certain, c'est que, cette fois-ci, ce mouvement à forte connotation libérale, alimenté par une crise qui s'installe, s'est durci et bien préparé. Le 24 mai dernier, une nouvelle association a été créée -- Liberté sociale -- pour porter ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M1693744 le vendredi 17 oct 2014 à 17:20

    combien coute la cmu ?

  • restif1 le vendredi 17 oct 2014 à 16:09

    Ne parlez pas trop de solidarité: on soigne à crédit en amassant une dette sociale sur la tête de nos enfants. Cela s'appelle de l'égoïsme

  • frede331 le vendredi 17 oct 2014 à 16:07

    Il faut que l'engouement soit enorme de manière a ce la secu mise en concurrence loyale nous sortent des prix au lieu de nous sortir des tarifs. On cotise trop pour ce qu'on touche in fine, a cause des gaspillages liés a la gestion paritaire et au fait que la secu est en situation de monopole.

  • delg le vendredi 17 oct 2014 à 16:00

    on va vers un systeme anglo saxon, ou les riches pourront se soigner et les pauvres qui travaillent pour eux rien

  • M4847290 le vendredi 17 oct 2014 à 15:26

    Il faut arreter ces système clientiste gauchiste qui ne se remmette jamais en question. Ce n'est pas une question de solidarité mais d'égalité ! Parce que avec tout le travail que je fourni j'ai le droit d'avoir une vie à coté mais on m'en empêche car je dois etre SOLIDAIRE.Continue t'on à donner des aides sociales à ceux qui ont commis des crimes, Biensur ! enfin toi tu bosses tu cotises tu te fais agressé et la personne pas solvable n'aura rien et gardera ses aides !

  • M4847290 le vendredi 17 oct 2014 à 15:24

    Oui je gagne ma vie, oui je travaille mais connaissait vous beaucoup de personne qui font des journées de 7H a 18H avec 20 min pour manger pour ensuite faire les travaux car l'état me tire tout mon pognon(taxe, impots) avec un rendu plus que minable (chômage augmente, retraite en baisse voir impossible lorsque je serai au chomage, remboursement maladie par terre, criminalité explose, ....) Et tout ça pourquoi pour AME ? pour le minimum vieillesse (beacoup n'ont pas cotisé)

  • kejocol le vendredi 17 oct 2014 à 15:22

    La secu est aussi un mamouth de l'etat qui doit etre restructuré pour couter moins cher aux contribuables. donc, je ne suis pas surpris que certains soient deja partis ailleurs pour j'en suis sur les memes niveaux de couverture voire plus. dans le systeme actuel, on ne sait plus ce que nous payons car nous sommes de moins en moins remboursés. STOP aux hausses de cotisations.

  • M4847290 le vendredi 17 oct 2014 à 15:20

    si vous en bavez 5 ans, pour repartir sur de bonne base LOL ??? Vous vous moquez du monde. 5 ans pour voir quoi ma retraitez s'envoler (ARGIRc ARCCO font faillite) pendant que l'on soigne mieux quelqu’un de l'AME que mon pauvre grand père qui à du cotiser à la sécu et qui a une mutuelle ? C'est vous qui essayez de tromper les Français avec votre vivre ensemble qui n'est plus possible car trop de communautarisme en France sur un système où ceux qui travaillent n'en peuvent plus

  • M1039068 le vendredi 17 oct 2014 à 14:55

    Il ne faut pas confondre les élites et les puissants ! on peut faire partie des deux également et c'est tant mieux...

  • M1039068 le vendredi 17 oct 2014 à 14:50

    Vous ne voyez pas que le bateau coule ? Vous n'avez pas le choix, du moins c'est ce dont on veut vous faire croire ! On a toujours le choix, mais il faut assumer et voir sur le long terme ! si vous en bavez 5 ans, pour repartir sur de bonne base et remettre tout à flot avec des points d'avancements mensuels, la confiance reviendra ! Là c'est un jeté de d'éponge !