Ils profitent déjà des vacances !

le , mis à jour à 06:37
0
Ils profitent déjà des vacances !
Ils profitent déjà des vacances !

Montpellier (Hérault) De notre correspondant

Alban, Florent et leurs compagnes Samia et Rim ont atteint leur petit coin de paradis estival hier vers 15 heures sur la plage des Aresquiers à Frontignan (Hérault). Température extérieure 27-28 °C, Méditerranée à 20 °C, et pratiquement aucun nuage dans le ciel bleu. Ces veinards ont fait une pause dans leurs familles respectives à Valence (Drôme), ce qui leur a permis d'éviter le trafic dense hier lors des premiers départs en vacances et ils s'offrent quelques jours de mer et de soleil pour oublier définitivement le printemps pourri.

 

« On vient se ressourcer. Ici, on a le sentiment de revivre après des semaines et des semaines de pluie à Paris, s'exclame Alban, 28 ans. On se lève, et il pleut ; on rentre le soir, et il pleut encore. C'est déprimant. On a l'impression que la vie se résume au travail et au paiement des factures », s'exclame cet agent de sécurité incendie à Vincennes (Val-de-Marne). « Là, on va profiter enfin de bons moments, des soirées dehors, en terrasse, à prendre l'apéritif et de la plage la journée », ajoute Florent, 28 ans, qui vit à Villeurbanne (Rhône). Les deux couples ont loué un studio dans le village de Vic-la-Gardiole, près de Montpellier, entre étang et mer, où ils ont bien l'intention d'abandonner tous leurs soucis quotidiens.

 

La famille Hecquet n'a même pas attendu la fin de l'école pour venir souffler au camping Tohapi la Falaise, à Narbonne Plage (Aude) où elle est arrivée hier matin, après un périple en voiture depuis la Haute-Marne. Le couple et quatre jeunes enfants viennent de s'installer pour deux semaines dans un mobile home. Ils bénéficient de prix attractifs, en plein été, sans la foule qui s'installe après le 14 juillet. « Ce qu'on veut, c'est pas de prise de tête. On laisse tous les ennuis derrière nous. On coupe Internet », explique Thierry, 60 ans, chauffeur routier qui vient de vérifier ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant