Ils piaffent aux portes du gouvernement

le
3
Martine Aubry, Ségolène Royal, André Vallini, François Rebsamen, Alain Rousset, Bertrand Delanoë... il ne manque pas de ténors au Parti socialiste pour vouloir intégrer l'équipe gouvernementale. » L'hypothèse d'un remaniement aiguise les ambitions au PS

C'était il y a quelques semaines, à l'Élysée. François Hollande reçoit un ténor du PS.«L'équipe va changer, confie le président. Je veux un gouvernement moins nombreux, plus expérimenté. Tu en seras.» L'intéressé boit du petit-lait. Comme lui, ils sont nombreux à attendre leur heure, en embuscade, rêvant d'intégrer un «gouvernement de combat».

Ségolène Royal assume ses ambitions. Depuis son échec aux législatives, la présidente de la région Poitou-Charentes répète qu'elle veut «être utile». «Un retour au gouvernement, c'est la logique politique» confiait récemment Royal, qui vient d'être nommé vice-présidente de la Banque publique d'investissement.

Elle laisse ses proches répéter qu'elle est «i...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • janaliz le mardi 2 avr 2013 à 00:14

    Les vieux chevaux de retour... piaffent... Les 2 madones, celle de la muraille de chine et celle des 35 hres ont les dents qui rayent les parquets. On n'a pas besoin de ce genre d'é ner gum ènes. Elles ont suffisamment fait de mal.

  • bordo le lundi 1 avr 2013 à 23:54

    Pitié pas Martine. Il faut la laisser à Lille. Elle est bien à Lille, ils ont l'habitude de ce genre de plaie

  • chatnour le lundi 1 avr 2013 à 23:39

    A lire d'urgence avant la prochaine manifestation ! http://www.libertepolitique.com/Actualite/Decryptage/La-plus-grande-manifestation-de-l-histoire-de-France