Ils ont marqué le foot français, de 40 à 31

le
0
Ils ont marqué le foot français, de 40 à 31
Ils ont marqué le foot français, de 40 à 31

Chaque mois, jusqu'à l'Euro, Sofoot.com retracera les 100 joueurs qui ont marqué le football italien, espagnol, allemand, anglais et français. On termine donc avec la France, et les joueurs classés de la 40e à la 31e place.

40. Paul Pogba

23 ans mais déjà grand. Piqué au Havre par United, arraché à Manchester par la Juve, cité dans les meilleurs clubs européens chaque été... Le finaliste de la C1 2015 continue de faire grossir sa réputation. Mais pour choper le Ballon d'Or, objectif qu'il revendique sans peine, il doit s'imposer en véritable patron des Bleus. Quoi de mieux qu'un Euro dans son propre pays pour montrer qu'il en a les épaules ? Leader technique à Turin, la Pioche peut prouver qu'il sait tout faire et qu'il est capable de "devenir une légende " en écrivant la sienne. En remportant, enfin, le premier titre international de sa jeune carrière abonnée aux trophées nationaux. À lui de mener l'équipe de France tout en haut. FC

Youtube

39. Larbi Ben Barek

" Si je suis le roi du football, alors Ben Barek en est le dieu." Rarement Pelé n'aura été aussi élogieux envers un autre footballeur. Pourtant, rien n'était gagné d'avance pour la Perle noire. En EDF entre 1938 et 1954 - soit la plus longue carrière internationale d'un joueur en Bleus -, Ben Barek a toutefois toujours eu la seule nationalité marocaine. Si on ne connait pas véritablement son année de naissance (1914, 1916 ou 1917 ?), il subit par contre le racisme bien ancré de son époque. Il est par exemple pris pour cible par les Italiens, qui lui reprochent ses origines, lors d'une rencontre à Naples le 4 décembre 1938. En retour, l'attaquant entonne la Marseillaise comme jamais. Dix ans plus tard, c'est un dirigeant du championnat national qui lâche des propos plus que douteux quand le natif de Casablanca quitte le Stade Français pour l'Atlético Madrid : "Ben Barek n'est pas un sujet de nationalité française, encore qu'il figure dans l'équipe de France. Il ne peut donc être question de le retenir chez nous." Hommage à l'homme décédé en 1992.

Youtube

38. Patrick Battiston

On a beau avoir vu ces images mille fois, la mille et unième fait toujours aussi mal. Et les suivantes auront le même effet. Même les commentateurs de l'époque, Thierry Roland et…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant