Ils ont marqué le foot français, de 20 à 11

le
0
Ils ont marqué le foot français, de 20 à 11
Ils ont marqué le foot français, de 20 à 11

Chaque mois, jusqu'à l'Euro, Sofoot.com retracera les 100 joueurs qui ont marqué le football italien, espagnol, allemand, anglais et français. On termine donc avec la France, et les joueurs classés de la 20e à la 11e place.

20. Claude Makelele

"Brésil ou pas... M'en bats les couilles. Brésil ou pas, Ronaldinho machin chouette heu... Rien à foutre." Quand il faut se remémorer le France-Brésil de la Coupe du monde 2006, Makelele reste fidèle à lui-même. C'est-à-dire un mec tranquille mais déterminé, sûr de sa force et prêt au combat, peu importe ce qu'il a en face de lui. Ses titres de champion dans trois pays différents (France, Espagne et Angleterre ; rares sont les joueurs qui ont fait autant) le prouvent : Claude réussissait partout, tout le temps, malgré le fait qu'il puisse être sous-estimé par le grand public. Que ce soit à Chelsea où il était sans doute le meilleur du monde à son poste, au Real où il devait faire le boulot défensif pour cinq, à Nantes où il est resté invaincu pendant 32 rencontres ou bien en EDF qui dut l'implorer pour obtenir son retour après sa retraite internationale en 2004, le milieu de terrain s'est à chaque fois rendu indispensable sur le terrain. Sans compter son rôle primordial dans le vestiaire, qui amenait rires et bonne ambiance. Surnommé malicieusement par ses plus proches collègues "La Poutre du milieu", Claude savait se marrer quand on le chambrait sur la taille de son organe, sans savoir que ce cher Claude convolait avec la fille de Coco... Discrétion, intelligence et talent lui auront aussi permis de charmer une certaine Noémie Lenoir. Mais pas de s'imposer en sélection pendant la période dorée (1996-2002). Il le fera un peu plus tard, formant avec un Patrick Vieira une doublette hyper complémentaire dans l'entrejeu des Bleus. Peut-être même, soyons fous et chauvins, la plus efficace de l'histoire du ballon rond. FC

Youtube

19. Dominique Rocheteau

Quoi qu'en pensent certains joueurs, il y eut une vie au PSG avant les arrivées de Pauleta ou Ibrahimović, pendant laquelle Rocheteau inscrivit plus de 100 pions, ce qui en fit longtemps le meilleur marqueur du club. Quoi qu'en suggèrent certaines mémoires, il y eut un autre France-Brésil que celui de 1998 ou de 2006 qui marqua l'histoire, considéré comme le plus beau match de tous les temps par Pelé et pendant lequel Rocheteau réalisa une passe décisive ainsi qu'une prestation remarquable. Quoi qu'en disent…


Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant