Ils ont marqué le foot français, de 10 à 6

le
0
Ils ont marqué le foot français, de 10 à 6
Ils ont marqué le foot français, de 10 à 6

Chaque mois, jusqu'à l'Euro, Sofoot.com retracera les 100 joueurs qui ont marqué le football italien, espagnol, allemand, anglais et français. On termine donc avec la France, et les joueurs classés de la 10e à la 6e place.

Les 100 joueurs qui ont marqué le foot français

10. Alain Giresse

Il est l'une des figures de proue de la grande équipe de France des années 80, l'un des quatre membres du carré magique. Sa démonstration de joie après son but en demi-finale de Coupe du monde 1982 contre l'Allemagne de l'Ouest reste l'une des images les plus fortes de l'histoire du football français. Mais la postérité ne retiendra pas Alain Giresse comme un perdant magnifique grâce à l'Euro 1984, dont il est l'un des joueurs clés de Michel Hidalgo et participe - contre la Belgique - à l'une des plus belles actions collectives du tournoi. Son histoire avec les Bleus, c'est deux demi-finales de Coupe du monde et un titre continental, de quoi faire des jaloux. Tout comme son parcours en club, où il passe 16 saisons à Bordeaux - 520 matchs et 159 buts en Première Division, deux championnats, une Coupe de France - avant de finir sa carrière à l'OM pour lancer le début de l'ère Tapie. Le second au Ballon d'or 1982 raccroche en 1988 et se lance dans une reconversion comme dirigeant puis entraîneur. Sans connaître les mêmes succès sur le banc que sur la pelouse, même si ses bons débuts à Toulouse lui valent une nomination au PSG en 1998, pour la courte et catastrophique période Charles Biétry. Depuis 2003, il a choisi de faire un tour d'Afrique comme sélectionneur et a déjà eu sous ses ordres le Gabon, le Sénégal et le Mali, qu'il a emmené en demi-finale de la CAN 2012. Un choix de carrière et de vie bien éloigné de celui de son compère Michel Platini. NJ

Youtube

9. Fabien Barthez

Parmi tous les exploits qu'ont réalisés Fabien Barthez et Laurent Blanc, il en est un qui restera plus grand que les autres : avoir réussi à rendre érotique un baiser sur un crane chauve. Fabulous Fab', alias le Divin chauve ne rassurait pas seulement les siens en étant un solide rempart sur sa ligne, mais en étant ce goal déconneur, décontracté en toute circonstance et capable d'aborder les plus gros matchs avec une vanne à la bouche. Les Guignols ne s'y sont pas trompés, et son " Ho putain, j'ai fait…


Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant