Ils ont marqué le foot espagnol, de 40 à 31

le
0
Ils ont marqué le foot espagnol, de 40 à 31
Ils ont marqué le foot espagnol, de 40 à 31

Chaque mois, jusqu'à l'Euro, Sofoot.com retracera les 100 joueurs qui ont marqué le football italien, espagnol, allemand, anglais et français. On continue avec l'Espagne, et les joueurs classés de la 40e à la 31e place.

Les 100 joueurs qui ont marqué le foot espagnol

40. Juan Carlos Valerón


Si Piqué se fait huer dans tous les stades du pays, Juan Carlos Valerón est le seul à sortir ovationné partout. Un joueur différent, "qui pesait cinquante kilos tout mouillé" à ses débuts selon Pacuco Rosales, qui l'a lancé à Las Palmas. "El Mago", "El Maestro", les surnoms résument parfaitement l'artiste. Un homme qui donne les dernières passes, ne s'énerve jamais, et joue encore à quarante balais. Surtout, il est revenu d'une rupture des ligaments croisés alors qu'il "pensait arrêter le football" comme il le déclarait dans Marca. Si l'histoire ne retient que les vainqueurs, elle fera volontiers une expression pour ce monstre du football ibérique qui n'a rien gagné avec la Roja, qui a dans son armoire à trophées que des reliques de deux Coupes du Roi et d'une Supercoupe d'Espagne. Aujourd'hui, il donne un coup de main au coach de Las Palmas, entre pour quelques bouts de match, et fait une tournée d'adieu avant de tourner une page du football espagnol. En attendant, on profitera d'un homme "qui se lève chaque matin avec la même illusion qu'un gamin de 18 ans". La classe. RC

L'immortel Valerón ressuscite Las Palmas
Youtube

39. Luis Enrique


Qu'ils le veuillent ou non, le Real Madrid et le FC Barcelone sont unis par une rivalité éternelle en Espagne. Chaque citoyen est ainsi obligé de choisir. Madrid ou Barça ? Capitale ou Catalogne ? Le choix est cornélien, la décision définitive, sous peine de passer pour un traître devant ses amis et, a fortiori, devant ses supporters. Depuis le 28 mai 1996, aucun Espagnol n'a eu l'audace de se faire transférer directement chez l'ennemi. Ce fameux jour, Luis Enrique décide de quitter la capitale, après quatre saisons passées chez les Blancos, avec une coupe nationale et une Liga dans la besace. Sa…





Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant