Ils ont marqué le foot anglais, de 30 à 21

le
0
Ils ont marqué le foot anglais, de 30 à 21
Ils ont marqué le foot anglais, de 30 à 21

Chaque mois, jusqu'à l'Euro, Sofoot.com retracera les 100 joueurs qui ont marqué le football italien, espagnol, allemand, anglais et français. On enchaîne avec l'Angleterre, et les joueurs classés de la 30e à la 21e place.

Les 100 joueurs qui ont marqué le foot anglais

30. Stuart Pearce


Il a la couleur de la rage. C'est celle de la revanche, aussi. Sous son numéro trois, il gueule, il frappe dans l'air de Wembley. Stuart Pearce était Psycho. Il a enjambé les destins, entre un tir au but raté en demi-finale de la Coupe du monde 90 et un penalty réussi lors d'une séance contre l'Espagne en 1996. Pearce est l'histoire, aussi, d'une façon. Car il traversé trente ans de football, dans les bras de Brian Clough, ceux de Sir Bobby Robson ou encore Bobby Gould. Sur le terrain, Stuart Pearce était aussi la classe, un défenseur propre, fin et qu'on aimait voir glisser. Ce n'était pas un casseur, simplement un protecteur. Au point de revenir, il y a quelques mois, à 53 ans, pour une dernière pige à l'AFC Longford, en treizième division nationale. Car Pearce est avant tout le jeu. MB


29. Chris Waddle


Y'a-t-il vraiment besoin de justifier la présence de Chris Waddle dans ce top ? Son style, son transfert de Tottenham à Marseille pour 45 millions de francs (le plus gros de l'époque), son mulet, ses six premiers mois catastrophiques, ses crochets, son but contre le Milan AC, ses grimaces, son hit en duo avec Basile Boli " we've got a feeling ", son maillot Panasonic avec les trois bandes bleues fluos, son lob sur Joël Bats, ses coups francs contre Bordeaux, son poteau en demi-finale de Coupe de monde 90 contre les Allemands, pire, son tir au but, le dernier, raté. Son sourire, son souvenir. L'un des seuls Marseillais jamais ovationnés par les fans du PSG.

Youtube

28. Sol Campbell


Sol Campbell aime Londres. Né dans la capitale anglaise, le Big Roc a eu le culot de passer de Tottenham à Arsenal l'année où il avait déclaré dans la presse qu'il ne jouerait jamais pour les Gunners. Depuis sa retraite, Campbell semblait s'ennuyer et ne pouvait pas se contenter de coller des…








Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant