Ils ont marqué le foot allemand, de 50 à 41

le
0
Ils ont marqué le foot allemand, de 50 à 41
Ils ont marqué le foot allemand, de 50 à 41

Chaque mois, jusqu'à l'Euro, Sofoot.com retracera les 100 joueurs qui ont marqué le football italien, espagnol, allemand, anglais et français. On continue avec l'Allemagne, avec les joueurs classés de la 50e à la 41e place.

50. Klaus Fischer

Deuxième meilleur buteur de l'histoire de la Bundesliga avec 182 réalisations, Klaus Fischer aimait marquer si possible de façon spectaculaire. En 20 ans de carrière, passées majoritairement à Schalke 04, l'attaquant aura mis sa dose de beaux buts. Son geste préféré ? La bicyclette. Il est l'un des footballeurs à l'avoir le mieux maîtrisé, et les Français le savent mieux que personne. En 1982, lors de la tragédie de Séville, il marqua dans les arrêts de jeu de cette manière. Mais c'est un autre retourné qui aura valu à Klaus Fischer le prix du plus beau but allemand du XXe siècle, celui inscrit lors d'un match amical entre l'Allemagne et la Suisse en 1977. Le musée du football allemand, récemment ouvert à Dortmund, rend d'ailleurs hommage ce fameux but. Les visiteurs peuvent s'allonger sur un meuble, mettre leurs jambes en ciseaux et se faire prendre en photo dans cette position. Klaus Fischer s'est lui-même déplacé de Gelsenkirchen, où il vit encore aujourd'hui avec sa femme, pour inaugurer l'installation. Tout sourire, l'ancien joueur s'est même prêté à une séance photo prouvant qu'à bientôt 70, il n'avait rien perdu de sa souplesse. SS

Youtube
On a visité le musée du football allemand

49. Lukas Podolski

Lukas Podolski et Cologne, c'est l'amour véritable. Rarement un joueur aura autant été identifié à une ville, et vice-versa. Durant sa carrière, "Prinz Poldi" aura connu Munich, Londres et Istanbul, ce qui ne l'a jamais empêché de retourner dès qu'il le pouvait dans la cité rhénane. Certains parleront d'attachement fort, d'autres de mal du pays. Quoi qu'il en soit, Poldi est un homme qui marche à l'affectif. Donnez lui de l'amour, il vous le rendra au centuple. Et ça, Joachim Löw l'a bien compris. Bien qu'auteur de statistiques plus que correctes en équipe nationale (48 buts en 126 sélections à l'heure…



Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant