Ils ont le même nom, mais pas le même talent

le
0

Cristiano Ronaldo est-il un faux Ronaldo? Pour certains fans inconditionnels de Ronaldo Fenomeno, oui. Un poil insultant pour un triple Ballon d'Or. D'autant qu'il existe une multitude de vrais-faux cracks avec des noms de stars sur la planète football. Comme souvent, ce sont les Brésiliens qui dominent la discipline.

  • Diego Maradona da Silva


    Le club de Palmeira de Goianinha aime les imitations. D'abord, l'écusson de la formation brésilienne ressemble comme deux gouttes d'eau à celui du Palmeiras de São Paulo. Et ce n'est pas tout. En 2013, l'équipe a disputé une grande partie du championnat avec Messi, Romario et Diego Maradona. Comme chez les vrais, ce dernier était le meilleur de la bande. Son poste? Latéral-droit. Mais c'est en jouant sur le flanc gauche que le chouchou du club se fait connaître en inscrivant "un but de Diez", à en croire les médias argentins qui n'ont pas hésité à s'emballer à l'époque. Le pion en question n'est pourtant qu'un lob anodin. Certes, la gestuelle rappelle le divin argentin, mais c'est tout. Pour la petite anecdote, le trio de légendes du football a failli coûter la relégation à Palmeira dans le championnat Potiguar en cette même année 2013. Les verts se sont sauvés à la dernière journée.

  • Rivaldo Coetzee


    Il y a du Rivaldo chez Coetzee. La peau mate, du talent et une grande précocité. A 17 ans et après avoir explosé en 2013-2014 sous les couleurs de son club formateur, l'Ajax Cape Town, il est devenu le plus jeune Bafana Bafana de l'histoire. Il est aujourd'hui observé par l'Ajax Amsterdam qui suit de très près les prestations du jeune homme aux seulement 42 matchs chez les professionnels. Il a même joué des tournois U19 avec l'Ajax hollandais. Pour ce qui est de la comparaison avec Rivaldo, elle s'arrête là, car on parle ici d'un défenseur central, certes doué balle au pied et réputé pour son intelligence sur le terrain, mais un défenseur central quand même. Reste maintenant à savoir si nom prénom l'aidera à le propulser vers les sommets où si celui-ci sera trop lourd pour lui.

  • Anelka


    Comment un défenseur central de 30 ans répondant au nom de Murilo Artur Gonçalves de Queiroz a-t-il réussi à gagner le surnom d'Anelka?…







  • Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

    Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
    Devenez membre, ou connectez-vous.
    Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant