Ils ont fauché des chaises chez HSBC et BNP Paribas, et les remettent au fisc

le , mis à jour à 19:19
13

Les organisations altermondialistes Attac et Bizi ! ont «réquisitionné» des chaises dans des agences des banques BNP Paribas et HSBC, pour dénoncer leur rôle dans la fraude fiscale. Elles seront symboliquement remises ce mardi aux agents du fisc.

Après les «faucheurs volontaires» d'OGM, qui viennent d'entrer dans l'édition 2016 du Petit Robert, les «faucheurs volontaires» de chaises feront-ils leur apparition dans le dictionnaire l'an prochain? Ce mardi 19 mai, date limite de la déclaration de revenus 2014 au format papier, des militants de l'organisation altermondialiste Attac vont symboliquement remettre à 9h à des agents du centre des impôts de Saint Sulpice, dans le 6ème arrondissement de Paris, deux chaises subtilisées aux banques BNP Paribas et HSBC.

Le 7 mars, Attac avait «réquisitionné» 5 chaises de l'agence BNP Paribas de Paris Voltaire pour exiger la fermeture des filiales de la banque aux îles Caïmans (au nombre de 6, selon l'entreprise française). Quelques semaines plus tôt, en février, l'association Bizi!, localisée dans le pays basque, avait quant à elle «saisi» 7 chaises dans l'agence HSBC de Bayonne, pour exiger le «remboursement de 2,5 milliards que la banque doit au fisc». Le géant britannique a en effet dissimulé des milliards dans des paradis fiscaux pour le compte de ses clients français, via sa filiale Suisse.

Les banques «s'assoient» sur la solidarité

Ces deux chaises constituent «une avance en nature» sur l'argent que les deux banques doivent à la France, explique Solidaires Finances publiques, pour qui les banques «jouent un rôle clé dans l'industrie de l'évasion fiscale». Le premier syndicat des impôts souhaite aussi dénoncer le manque de moyens du fisc dans la lutte contre la fraude et l'évasion fiscale, qui coûtent, selon lui, entre 60 et 80 milliards d'euros par an à la France. Ces objets subtilisés, qui viennent de banques qui «s'assoient sur la solidarité» en «dépouillant l'Etat Français», permettront aux agents «de bénéficier d'une meilleure assise» dans leur action, s'amuse le syndicat. Bref, il ne les rendra pas tant que les sommes n'auront pas été remboursées.

Selon les organisations altermondialistes, des «centaines de personnes», dont le sociologue et philosophe Edgar Morin, se sont faites photographier assises sur ces chaises en signe de soutien. Ils seraient déçus si les banques, qui auront l'occasion de s'expliquer publiquement, pratiquaient la politique de la chaise vide...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M7034327 le mardi 19 mai 2015 à 12:38

    Ce même clientélise électoral qui est le ver de la démocratie.

  • M7034327 le mardi 19 mai 2015 à 12:37

    Et le tax ruling, peut prendre différente forme: cela est à la base une imposition faible si la société se domicilie dans le pays accueillant, mais cela peut se traduire par des compensations financières, des abaissements de charge pour l'ouverture d'un site qui créera des emplois. Et là on tombe dans le clientélisme

  • M7034327 le mardi 19 mai 2015 à 12:35

    Aujourd'hui ce sont les classes moyennes qui raquent, parce que les multinationales détournent des milliers de milliards d'Euros de recettes fiscales chaque année dans le monde et parce qu'au sein même de l'Europe, les Etats membres font du tax ruling: Irlande, Luxembourg, Angleterre, Hollande, mais aussi la France !

  • M7034327 le mardi 19 mai 2015 à 12:34

    Comme ce n'est pas le cas, les multinationales trouvent un intérêt à optimiser leurs redevances fiscales. Et la libre circulation des capitaux, la possibilité de faire des montages fiduciaires sans aucune entrave, ouvrent la porte à l'évasion fiscale.

  • M7034327 le mardi 19 mai 2015 à 12:32

    nanolyon : pour résoudre le problême de l'évasion fiscale, il faut résoudre le problème de la fiscalité: qu'elle soit juste, équitable et fondée. Je ne bosserai pas au Luxembourg si pour me verser 100€ de salaire, je ne devrai pas générer 270€ de CA avec ma SPRL en Belgique. Et on ne devrait pas produrie 270€ de CA en Belgique si les états membre de l'OCDE harmonisaient leur politique fiscale.

  • M7034327 le mardi 19 mai 2015 à 12:26

    Alors arrêtez de stigmatiser les banques, arrêtez de stigmatiser votre voisin parce qu'il a une belle bagnole.

  • M7034327 le mardi 19 mai 2015 à 12:26

    Chaque fois vous dépassez un camion bulgare ou roumain, dites vous que son employeur fait de la fraude aux lois sociales et la fraude fiscale. Chaque fois que vous surfez sur les réseaux sociaux ou sur google, dites vous que ni facebook ni google ne paient un centime d'impôts sur le commerce qu'ils font de vos données privées à votre insue.

  • M7034327 le mardi 19 mai 2015 à 12:24

    Il n'y a pas de secteur d'activité qui n'a pas ses cadavres. Les banques n'ont pas de business plus malsain que l'électronique, la téléphonie mobile, la pétrochimie, la cosmetique, l'agro-alimentaire, les transports, l'automobile.

  • M7093115 le mardi 19 mai 2015 à 11:47

    Qu' ils s' attaquent aussi à tous les corrompus polit icards qui fraudent massivement et pillent ce pays Ils oublient que les banques font ce que demandent les clients....

  • nanolyon le mardi 19 mai 2015 à 11:44

    Adam Smith avait prévenu de la fuite des capitaux depuis les pays trop imposés, pas assez libres, vers de meilleurs cieux il y a déja 239 ans.