Ils la surnomment «Eva dans le mur»

le
0
Eva Joly devait être la locomotive des Verts pour 2012. Face aux mauvais sondages, ceux qui la soutenaient commencent à la lâcher et se tournent vers Nicolas Hulot

«Je soutiens Eva Joly. La seule candidate écologiste et citoyenne, pour l'instant.» Quand Daniel Cohn-Bendit parle, généra lement, les Verts l'écoutent attentivement! Quand il prononce cette phrase, ils comprennent que l'ancien leader de Mai 68 est en train de lâcher la candidate aux primaires écologistes au profit de Nicolas Hulot, si l'animateur venait à se présenter.

Cohn-Bendit traduit en réalité un malaise grandissant dans les rangs d'Europe Ecologie-Les Verts (EELV). Certains cadres, jusque dans l'entourage proche d'Eva Joly, redoutent que la députée européenne s'enferre dans un discours éthique qui finisse par agacer et dérouter les militants. «On va dans le mur», murmure-t-on chez les écologistes. Les plus cruels la surnomment «Eva dans le mur»... Ambiance.

Comme si le juge d'instruction, l'experte judiciaire prenait systématiquement le dessus sur la candidate écologiste. Autant ils lui savent gré d'avoir porté le fer et la contradiction pendant l'affair

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant