Ils affichent dans les rues la photo de leurs cambrioleurs présumés

le
1
Les habitants d'un quartier de Villeneuve-d'Ascq ont décidé de lutter contre les cambriolages en placardant des photos de ceux qu'ils pensent être leurs voleurs. Un moyen qui n'est pas légal.

Le début d'une chasse à l'homme? En tout cas, l'initiative des habitants du quartier Triolio de Villeneuve-d'Ascq, dans le Nord, peut y faire penser. Excédés par l'explosion du nombre de cambriolages en un mois, plusieurs voisins se sont réunis en collectif et ont placardés dans les rues des affiches montrant les visages de leurs voleurs présumés, comme l'a révélé La Voix du Nord.

«Sept cambriolages en un mois dans quatre allées de notre quartier, combien depuis deux ans et combien encore?». Le message sur les tracts est clair et illustre bien le ras-le-bol des riverains. Et il y a de quoi: ces dernières semaines, pas moins d'une trentaine de cambriolages ont été répertoriés dans le quartier. Les voleurs auraient été repérés par des habitants, qui les ont pris en p...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 le vendredi 10 mai 2013 à 16:39

    Le mur des c.. est légal mais pas le mur des voleurs !!!!