«Illettrées» : Macron adresse ses «plus plates excuses» aux salariées de Gad

le
18
«Illettrées» : Macron adresse ses «plus plates excuses» aux salariées de Gad
«Illettrées» : Macron adresse ses «plus plates excuses» aux salariées de Gad

«Mes excuses les plus plates vont vers les salariés que j'ai pu blesser, que j'ai blessé par mes propos». Le ministre de l'Economie Emmanuel Macron s'est excusé sans détours ce mercredi après-midi à l'Assemblée nationale, après sa sortie malheureuse le matin même sur Europe 1.

Le nouveau patron de Bercy avait estimé qu'il y avait «beaucoup d'illettrées» à l'abattoir de porc Gad, une déclaration qui a déclenché une foule de réactions. 

«C'est inacceptable», reconnaît Macron, qui se rendra sur place

«Je ne m'excuserai jamais assez» a insisté le ministre, interpellé lors de la séance de questions au gouvernement. «C'est inacceptable et ce n'est pas ce que j'ai voulu faire» a-t-il encore dit.

VIDEO. Les excuses d'Emmanuel Macron

Dans la foulée de ces excuses, Paul Molac, député écologiste membre Union démocratique bretonne, a annoncé que le ministre avait «accepté» son invitation «à rencontrer les salariés qui sont des gens de grande qualité, qui font un travail éprouvant et font vivre le territoire». Emmanuel Macron «viendra dans les prochaines semaines sur le site. Cela lui permettra de rencontrer les salariés et de discuter avec eux pour se rendre compte réellement de la situation, des compétences et du professionnalisme qui sont ceux des ouvriers de GAD», a-t-il dit.

Quelques heures plus tôt, alors qu'il défendait la réforme du permis de conduire - qui vise à réduire les délais et coûts de passage de l'examen - sur les ondes, le ministre de l'Economie avait pris l'exemple des salariés de l'abattoir breton de Gad, placé jeudi en liquidation judiciaire : «Il y a dans cette société (Gad), une majorité de femmes, il y en a qui sont pour beaucoup illettrées, pour beaucoup on leur explique: vous n'avez plus d'avenir à Gad ou aux alentours. Allez travailler à 50 ou 60 km!». «Ces gens-là n'ont pas le permis de conduire, on va leur dire quoi?», s'est interrogé le ministre, ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • jbellet le jeudi 18 sept 2014 à 12:41

    voila comment sont considérés les français par les socialistes qui se disent proches du peuple

  • frk987 le mercredi 17 sept 2014 à 22:25

    Edentés et illettrés sont leur électorat....au moins la reconnaissance de la gamelle.

  • knbskin le mercredi 17 sept 2014 à 21:36

    Et oui, dhote, un unijambiste n'est pas un "handicapé", c'est une "personne à mobilité réduite" ! L'art de faire semblant avec des mots creux, qui cache le réel et très profond mépris de ces gens pour le peuple.

  • knbskin le mercredi 17 sept 2014 à 21:33

    Le pire, c'est qu'il a sans doute parfaitement raison ... Personnel pas ou peu qualifié, grande ancienneté dans l'entreprise, impossible (ou très difficile) à former et à recycler. Il n'y a plus de travail pour ces personnels quand une entreprise comme Gad ferme. C'est un drame humain, mais ce n'est pas une raison pour gaspiller l'argent du contribuable pour "sauver" des emplois condamnés. Il est sans doute moins coûteux de donner directement de l'argent au personnel ! :(

  • dhote le mercredi 17 sept 2014 à 21:01

    personnellement je ne trouve pas qu'il a dérapé, il a seulement reconnu un fait . Apres ses excuses les illettrés seront toujours illettrés. Serait ce insultant de traiter un unijambiste de handicapé?

  • j.petitp le mercredi 17 sept 2014 à 20:52

    En France les vérités ne sont pas bonnes à dire.

  • M7403983 le mercredi 17 sept 2014 à 20:48

    Mon pauvre Macron, persuadé de laver + blanc que blanc , il se retourne et se confond en excuses ... un vrai perdreau de l'année mis dans la lessiveuse !!!!

  • s.lemac le mercredi 17 sept 2014 à 20:42

    emmanuel "moncon "desole suis illetre

  • M8252219 le mercredi 17 sept 2014 à 20:39

    Les bécassines se rebiffent

  • M8842851 le mercredi 17 sept 2014 à 19:24

    Parce que des illettrés il y en aura de plus en plus en France...