Iliad renonce à son épopée américaine, à la joie des investisseurs

le
0
Iliad renonce à son épopée américaine, à la joie des investisseurs
Iliad renonce à son épopée américaine, à la joie des investisseurs

L'abandon par Iliad, maison mère de Free, du projet d'acquisition de l'américain T-Mobile US a été accueilli en fanfare mardi par les investisseurs qui rêvent, pour leur part, d'un rachat de Bouygues Telecom, propre à dynamiser les télécoms français.Signe infaillible de l'enthousiasme général, l'action du groupe Iliad a décollé de plus de 14,5% en séance, entraînant dans son sillage Bouygues.A la clôture à la Bourse de Paris, Iliad a pris 9,57% à 171,10 euros et Bouygues 4,59% à 25,64 euros. Orange a également fortement progressé (+3,04% à 11,18 euros) mais Numericable a reculé de 0,23% à 42,72 euros, dans un marché parisien en légère hausse (+0,23%).Ce rebond est également le fruit du soulagement car cette épopée américaine était jugée risquée par beaucoup d'analystes qui se demandaient comment Iliad allait réussir à financer une opération aussi coûteuse, sans parler des difficultés à s'aventurer en terre inconnue.Le renoncement de Xavier Niel "met fin à une parenthèse, ouverte fin juillet qui avait surpris tout le monde", estime Mikaël Jacoby, responsable du courtage Europe continentale de Oddo Securities."Cette fantaisie de Iliad en réaction à l'impossibilité de participer à la concentration des télécoms en France n'avait pas été comprise par le marché", car il s'agissait d'un "acteur purement français dans un environnement inconnu, les synergies étaient assez faibles et le prix était quand même assez costaud à supporter pour la structure globale, d'où la chute vertigineuse du cours de Bourse", détaille-t-il.L'action Iliad a en effet clôturé le 31 juillet à 206 euros, juste avant l'annonce officielle de son projet américain. Hier, elle a fini 50 euros plus bas à 156,15 euros, soit une descente de 24%. Par rapport à son point haut de 247,4 euros début juin, le décrochage est encore plus massif (-37%)."Qu'Iliad renonce officiellement est donc une excellente ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant