Iliad (Free) gagnant quel que soit l'acquéreur de SFR

le
0
Iliad (Free) gagnant quel que soit l'acquéreur de SFR
Iliad (Free) gagnant quel que soit l'acquéreur de SFR

La bataille entre Bouygues et Numericable pour remporter SFR, actif télécom dont Vivendi souhaite se défaire, devrait profiter à Iliad, maison mère de Free Mobile, qui y gagnerait quel que soit le vainqueur, même s'il privilégie ouvertement la proposition de Bouygues."Iliad devrait bénéficier de la cession de SFR quel que soit l'acquéreur", assure ainsi un analyste de la place parisienne.La possibilité pour Iliad de racheter le réseau de Bouygues Telecom, si celui-ci fusionne avec l'opérateur SFR, lui donnerait un nouvel élan dans le mobile alors qu'il a déjà réalisé une excellente année 2013, tant commercialement que financièrement.Le patron d'Iliad, Xavier Niel, a d'ailleurs plaidé lundi pour le rachat de SFR par Bouygues, un "scénario plus favorable, à la fois pour les consommateurs, le marché et pour la France", selon lui.L'accord avec Bouygues Telecom annoncé dimanche porterait sur 15.000 antennes, alors qu'Iliad n'en a pour l'instant que 3.000 en service, et un portefeuille de fréquences 2G/3G/4G, pour un montant pouvant aller jusqu'à 1,8 milliard d'euros.Un prix "extrêmement attractif" selon les analystes de Barclays, si l'on tient compte du prix d'achat des fréquences, surtout si l'accord comprend les fameuses "fréquences en or" en 800 MHz, et de celui de l'installation des antennes.Les opérateurs évaluent ce prix à environ 40.000 euros pour une antenne installée en zone peu dense et 100.000 euros pour une antenne en zone dense. - "Autonomie technologique et commerciale" - De plus cela "aiderait Free Mobile à accélérer sa couverture" du territoire français, selon les analystes de la Société Générale, alors que celui-ci s'est engagé à développer une couverture propre afin de couvrir 75% de la population en 2015 et 90% en 2018.Cela lui permettra également de "ne plus rien avoir à payer à Orange à partir de la mi-2016" pour utiliser le réseau ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant