Iliad : des fréquences dangereuses pour l'action ?

le
0
l'Arcep, aurait renoncé à garantir un lot de fréquences 700 MHz à Iliad. (© Iliad)
l'Arcep, aurait renoncé à garantir un lot de fréquences 700 MHz à Iliad. (© Iliad)

Au premier trimestre, la maison mère de Free a gagné 77.000 nouveaux clients dans la téléphonie fixe. C’est une véritable prouesse dans un marché atone : ce gain représente près de la moitié (42%) des recrutements réalisés par l’ensemble des opérateurs. Dans le mobile, le trublion est celui qui profite le plus des pertes de SFR : il a acquis 420.000 abonnés supplémentaires en trois mois. Au total, les revenus d’Iliad ont progressé de 7%, à 1,07 milliard d’euros.

Bloc "A lire aussi"

Mais ces bons chiffres n’ont pas réveillé l’action. Il faut dire que, dans la foulée, le cours a pâti de rumeurs autour des fréquences 700 MHz, destinées à la téléphonie mobile à très haut débit (4G), et dont l’attribution doit débuter en juillet. L’autorité de régulation, l’Arcep, aurait renoncé à garantir un lot de ces fréquences à Iliad, jugeant un tel scénario «trop risqué sur le plan juridique», selon Les Échos.

Cette requête de Free se fondait sur l’argument suivant : l’opérateur dispose de bien moins de fréquences mobiles que ses concurrents, en particulier basses – telles les 700 MHz – qui couvrent une plus longue distance et pénètrent mieux les immeubles. À l’heure où le trafic mobile explose, l’enjeu est crucial.

À défaut d’un lot réservé, Iliad participerait à des enchères, avec le risque d’une

Lire la suite sur le revenu.com


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant