Îles Senkaku : le Japon et la Chine se défient

le
0
Le premier ministre japonais menace de repousser «par la force» toute tentative de débarquement sur les îles Senkaku.

Pékin

Dans une nouvelle poussée de fièvre en Mer de Chine orientale, le Japon et la Chine se défient par flottilles interposées. Et le premier ministre japonais Shinzo Abe a prévenu qu'il repousserait «par la force» toute tentative de débarquement chinois sur les îles Senkaku, appelées Diaoyu par Pékin.

Une flottille gouvernementale chinoise de huit navires est entrée mardi dans les eaux des îles contestées. C'est la première fois qu'ils s'avancent aussi nombreux aussi loin, soulignent les Japonais. Tokyo a immédiatement dénoncé une «intrusion extrêmement regrettable», dans ses «eaux territoriales». Et le gouvernement japonais a convoqué l'ambassadeur chinois. Interrogé par un parlementaire sur ce qu'il ordonnerait si les Chinois mettaient le pied sur ces îlots, Shinzo Abe a répondu: «Il serait normal que nous les repouss...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant