Îles Senkaku : la Chine durcit le ton face au Japon

le
0
Pékin a dépêché onze navires gouvernementaux dans la zone sensible. Par ailleurs, un millier de bateaux de pêche chinois seraient en route pour les îles Senkaku-Diaoyu.

La chine se réserve le droit d'entreprendre des «actions supplémentaires» dans le différend qui l'oppose au Japon en mer de Chine orientale. C'est le ministre chinois de la Défense qui a lancé l'avertissement mardi, exhortant Tokyo à «revenir sur ses erreurs» et se disant espérer toujours «une solution pacifique» au conflit. Le général Liang Guanglie a fait ces déclarations après une rencontre avec le secrétaire américain à la Défense, Leon P anetta, qui a appelé les deux parties au «calme et à la retenue». Les garde-côtes japonais ont affirmé hier que Pékin avait dépêché 11 navires gouvernementaux dans la zone sensible: 10 bâtiments de surveillance de l'Administration océanique d'État (SOA) et un du service de contrôle des pêches. Deux d'entre eux seraient entrés dans ce que les Japonais considèrent comme leurs eaux territoriales.

Leon Panetta en visite à Tokyo, mercredi

Par ailleurs, un millier de bateaux de pêche chinois seraient en route pour

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant