Îles Malouines : cachez ce drapeau argentin que je ne saurais voir !

le
0
Sur les réseaux sociaux, les touristes argentins publient des photos de leur drapeau planté aux Malouines.
Sur les réseaux sociaux, les touristes argentins publient des photos de leur drapeau planté aux Malouines.

Et l'on reparle des Malouines... Non contents d'avoir clamé par référendum, l'année dernière, que les îles Malouines sont et resteront britanniques, les Kelpers, habitants des lieux, veulent aller plus loin. Une pétition citoyenne envoyée au gouvernement local lui demande d'interdire aux touristes argentins de dérouler le drapeau blanc et bleu ciel lorsqu'ils visitent les îles. Cette pratique est courante chez les anciens combattants argentins de la guerre de 1982 lorsqu'ils reviennent sur les champs de bataille. Certains Argentins adorent revêtir leur uniforme militaire et planter le drapeau sur les collines balayées par le vent, sous le regard incrédule des moutons (plus nombreux que les 3 000 Kelpers). Un pied de nez qu'ils s'empressent de filmer ou de photographier, puis de publier sur les réseaux sociaux afin de démontrer que les "Malouines sont argentines", comme l'assure le gouvernement de Cristina Kirchner. Devant l'ONU, la présidente argentine demande toujours au Royaume-Uni de "s'asseoir à la table des négociations". Ce à quoi le Premier ministre britannique, David Cameron, rétorque : "Quand il s'agit de la souveraineté des îles Falklands, il n'y a absolument aucune négociation possible. Ceci n'est pas un jeu de Monopoly mondial." "Angoisse" Pour les Kelpers, dérouler le drapeau argentin est un geste "alarmant, perturbateur et angoissant". Selon Penguin News, le journal des îles Falkland, la pétition a été élaborée...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant