Île de Phénix: la bulle immobilière est réelle

le
0
En trois ans, le prix au mètre carré a été divisé par deux, mais reste supérieur au prix moyens des grandes villes.

C'est l'un des plus spectaculaires revers de l'immobilier chinois depuis la construction de la Grande Muraille. L'île tropicale de Phénix, située au sud de l'île du Hainan, en mer de Chine méridionale, devait illustrer une certaine idée du luxe à la chinoise.

D'impressionnants immeubles en forme de spinnaker bordent des avenues agrémentées de palmiers. Tout cela devait donner à cet îlot artificiel des allures de petit paradis. Un vrai Dubaï chinois parsemé de piscines et de bolides jaunes ou rouges, que l'on imagine facilement de marque italienne. Las, les rues de l'île sont quasi désertes, même en pleine saison. Et le prix des appartements, qui a atteint 18.000 euros le m² en 2010, s'est effondré: il n'en vaut plus que la moitié. La somme reste fort rondelette, puisque le prix moyen du m² dans les grandes villes est de 1200 euros. La chute...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant