Île-de-France : «Pas de tirage au sort» des étudiants en médecine, selon le rectorat

le , mis à jour à 00:58
6

Tirage au sort ou non ? Selon Le Monde, le rectorat de Paris a fixé une capacité d'accueil limitée à 7500 étudiants en première année de médecine pour l'Île-de-France et entend départager les prétendants par un tirage au sort. Démenti du rectorat ce jeudi : «Tous les bacheliers d'Ile-de-France pourront suivre les études de leur choix» et «il n'y aura pas de tirage au sort», a-t-il assuré.

QUESTION DU JOUR. Faut-il renforcer la sélection à l’entrée de l’université ?

Dans un communiqué, le rectorat indique que, pour préparer la rentrée, les universités franciliennes ont établi «une répartition des places d'accueil sur la base de 7.500» pour l'inscription en première année commune aux études de santé, alors que le nombre de candidats est actuellement d'environ 8000. Mais «les 8000 demandes évoquées seront, in fine, moins nombreuses», en raison de ceux qui changeront spontanément d'orientation et de ceux qui vont rater le bac, juge le rectorat. «La première répartition de 7500 places devrait être suffisante» et «pourra évoluer si nécessaire».

Un critère que les étudiants ne maîtrisent pas

En l'état, l'utilisation d'un tirage au sort pour choisir les 7500 étudiants en aurait laissé 600 sur le carreau, soit 8% des candidats. Une annonce qui avait immédiatement fait grincer des dents. Les étudiants «seront jugés sur un critère qu'ils ne maîtrisent pas du tout. Et ils seront parfois exclus des études de santé avant d'avoir pu y entrer», dénonce Rémi Patrice, vice-président de l'association nationale des étudiants en médecine, interrogé sur France info.

Selon lui, cette décision vient du refus d'une université parisienne d'accueillir plus d'étudiants. Ce qui a obligé les autres facultés de la région à définir leur capacité. Avec la répartition actuelle, l'université de Paris-­Descartes se verra attribuer 1 682 étudiants, Pierre-­et­-Marie ­Curie en recevra 1 557, ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M940878 il y a 12 mois

    en privilégiant les quartiers sensibles d'ailleurs on devrait leur donner leur diplôme dès la naissance

  • frk987 il y a 12 mois

    Et dire de rire, vétérinaire c'est encore plus dur......ne vous faites pas d'illusions votre toutou est mieux soigné que vous...probablement qu'il n'y a pas de SS pour les animaux.

  • frk987 il y a 12 mois

    Et tout ça pour 23 euros la consultation.....réfléchissez bien. Avant de faire médecin......Un plombier est mieux payé.

  • alain..c il y a 12 mois

    C'est trop demandé de faire un concours pour entrer, arrêtons ce système dans lequel certains font 5 premières années avant de finir à pole emploi.

  • frk987 il y a 12 mois

    Ces admissions sans examen en première année c'est RIDICULE quant on sait que les titulaires d'un bac S avec mention bien ou très bien ne réussissent qu'à 50% leur première année...alors les autres on est dans l'infiniment petit, autant leur interdire l'accès ils gagneront une année scolaire.

  • frk987 il y a 12 mois

    A Noël il y aura déjà 30% de virés...puis au concours de fin de première année : je n'ose le dire pour ne pas décourager les candidats !!!!!