Ile-de-France : jusqu'à 12% de baisse attendue dans l'immobilier

le
18
Les prix de l'immobilier pourraient baisser de 5% à Paris en 2013 Pinkcandy/shutterstock.com
Les prix de l'immobilier pourraient baisser de 5% à Paris en 2013 Pinkcandy/shutterstock.com

(Relaxnews) - En 2013, les prix de l'immobilier francilien pourraient afficher une baisse de l'ordre de 12% en grande couronne , de 7% en petite couronne et de 5% à Paris, selon les pronostics de Christophe du Pontavice, président d'Efficity, soumis dans l'Observatoire du crédit immobilier MeilleursTaux.com ce lundi 25 mars.

En mars, le taux fixe moyen d'un crédit immobilier conclu sur 20 ans s'établit à 3,40%, contre 4,20% un an plus tôt.

Résultat : le marché tend à se débloquer grâce à des acheteurs qui sautent le pas et se présentent avec un compromis de vente lors de leur demande d'un prêt immobilier. Leur nombre a progressé de 3% en janvier et de 7% en février, sur un an.

La renégociation des crédits immobiliers est une autre conséquence. Près de 30.000 dossiers ont été enregistrés par le site Meilleurstaux.com. Au mois de mars, ce sont environ 15.000 demandes de ce type qui ont été faites.

bc/sbs

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mfouche2 le jeudi 28 mar 2013 à 13:34

    entièrement d'accord avec porchert. La bulle va éclater et fort . du reste j'ai un projet d'acquisition en RP pour ma fille, il attendra mi 2014 au plus tôt . Autofinançant l'opération , je me fous du niveau des taux de crédit, qui ne doivent pas non plus aveugler les emprunteurs , car une hausse de 2 voir 3 pts des taux de crédit ne leur coutera JAMAIS ce qu'ils vont économiser sur le prix d'achat d eleur bien

  • porchert le jeudi 28 mar 2013 à 10:24

    Mon pronostic : moins 40 % à la fin de l'année prochaineA suivre...

  • s.jansse le mercredi 27 mar 2013 à 22:54

    vendre pour mettre le pognon sur un compte... comme a chypre

  • H.MANSIL le mercredi 27 mar 2013 à 10:04

    Si vous avez un sympathique pavillon de 5 ou 6 pièces, type "Kauffmann", en banlieue depuis 1990 environ, son prix à l'achat était de l'ordre de 300000 euros et sa valeur en 2012 de l'ordre de 500000 euros. Vous hésitiez à le vendre parce que encore fortement taxé sur la plus value . Si son prix diminue de 10%, ce sera alors une baisse de 50000 euros. Et finalement vous aurez attendu pour rien

  • H.MANSIL le mercredi 27 mar 2013 à 09:55

    Aux USA, après la crise des subprimes les prix de l'immobilier ont, non pas chuté, mais dégringolé. Aujourd'hui ils remontent.

  • H.MANSIL le mercredi 27 mar 2013 à 09:51

    c'est là qu'on voit, mise en évidence, une des faiblesses de l'ISF. En effet, si vous étiez juste à 1300 000 euros, il fallait payer l'ISF. Maintenant, avec une baisse de 10% vous êtes à 1170000 euros. Pendant des années vous payez sur un "patrimoine théorique" que vous n'aurez peut être jamais. Il en est d'ailleurs de même pour les actions, et avec des variations encore plus fortes.

  • M9652415 le mardi 26 mar 2013 à 11:48

    D'après le célèbre journal économique "The Economist" la France est le pays du Monde ou la bulle immobilière est la plus importante et en complète décorrélation avec les revenus des ménages Français (courbe de frigit"), de plus les prix n'ont pour l'instant que très peu baissé.Les prix étant surévalués de 40% minimum, la question n'est pas de savoir si la bulle va éclater mais quand elle va éclater; acheter à ces prix c'est réellement suicidaire!

  • RBONHOF le mardi 26 mar 2013 à 11:44

    d'accord avec xlfrenchça fait des années qu'on parle de baisseavez vous vu les prix actuels d'un 2 pièces de 25 m² dans le 18ème arrdt, dans un quartier moyen ? près de 200 000 € !!

  • xlfrench le mardi 26 mar 2013 à 11:37

    le bien immobilier est le seul truc que l'on pourra posséder a la retraite..Car pour la retraite, c'est beaucoup moins sur !! Ca me fait marrer d'années en années on dit que ca va baisser et ca ne fait que monter..

  • titi18 le mardi 26 mar 2013 à 10:45

    Les logements pour la quasi totalité sont des gouffres energétiques. Les remettre à niveau necessite pour une maison de 160m2, facilement 100000 €. Il y a donc de la marche pour faire baisser les prix. Tôt ou tard il faudra bien négocier pour tenir compte de l'électricité/gaz toujours de + en + cher. Une maison fortement isolé de 170M2, c'est moins de 220 euro avec l'eau chaude en région parisienne à l'heure actuelle.