Ile-de-France : épisode de pollution prévu lundi, jour de circulation alternée

le
0
Ile-de-France : épisode de pollution prévu lundi, jour de circulation alternée
Ile-de-France : épisode de pollution prévu lundi, jour de circulation alternée

Alors que la circulation alternée a été mise en place à Paris pour la journée de lundi, l'épisode de pollution aux particules fines se prolongera bien à Paris et en Ile-de-France, a annoncé dimanche Airparif, organisme chargé de la surveillance de la qualité de l'air dans la région.

Lundi, au septième jour de cet épisode de pollution, le seuil d'information de 50 microgrammes par m3 devrait être dépassé, a précisé Airparif dans un communiqué.

Le gouvernement a finalement accepté samedi de mettre en place lundi la circulation alternée à Paris et dans sa proche banlieue, une mesure que réclamaient avec insistance la maire de Paris Anne Hidalgo et des élus Verts.

«La circulation alternée et les autres mesures qui vont être précisées par la préfecture de police contribueront à améliorer la qualité de l'air», a déclaré Hélène Marfaing, directrice adjointe d'Airparif. «Pour mardi, il n'est pas possible de faire de prévision de la qualité de l'air à cette échéance mais les conditions météo annoncées ne permettent pas de dire que l'on va revenir à une situation normale. Nous le saurons demain», a-t-elle encore dit.

VIDEO. Royal à Duflot : «Les Verts n'ont pas le monopole de la protection de l'environnement» (20 mars)

>> A LIRE. Tout savoir sur la circulation alternée

Samedi, le seuil d'information pour la concentration a été nettement dépassé (65 microgrammes par m3), indique Airparif qui pensait au départ que le seuil d'alerte (80 microgrammes par m3) serait atteint ce jour-là.

Dimanche, la concentration en particules a baissé (elle devrait être comprise entre 40 et 55 microgrammes par m3) mais elle a continué à dépasser le seuil d'information, selon Airparif. Lundi, la concentration devrait tourner entre 45 et 60 microgrammes par m3. Les particules PM 10 (diamètre inférieur à 10 microns) sont à l'origine de cancers, de maladies respiratoires ou cardio-vasculaires et ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant