Ile-de-France : Devedjian et Plagnol craignent l'abstention

le
1
Le député UMP et le député UDI doivent faire face à une législative partielle ce dimanche après l'invalidation par le Conseil constitutionnel de leur élection au mois de juin.

DE L'UDI À l'UMP, des fillonnistes, copéistes aux indépendants, tous ont défilé cette semaine dans la 13e circonscription des Hauts-de-Seine pour soutenir Patrick Devedjian. L'ancien ministre, dont l'élection à l'Assemblée a été invalidée par le Conseil constitutionnel parce que son suppléant était déjà suppléant au Sénat, brigue dimanche un nouveau mandat.

Il peut se féliciter d'avoir, à lui seul, permis l'union de la droite. Ne serait-ce que le temps de sa campagne... Mardi, Valérie Pécresse et Christian Jacob se sont ainsi retrouvés sur la même scène, comme Nathalie Kosciusko-Morizet et Rama Yade jeudi. Mardi prochain, c'est Jean-Louis Borloo, président de l'UDI, qui devrait à son tour venir soutenir le président du conseil général.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mlaure13 le vendredi 7 déc 2012 à 23:07

    En face de tous ces "politicards mafieux", une seule arme...non pas l'abstention...mais le VOTE BLANC...pour leur manifester notre rejet !...