Île d'Yeu : les méthodes détonantes du curé

le
0
Nommé il y a un an, Bernard Chevrel de Frileuze choque les fidèles, notamment après avoir célébré une messe en l'honneur du maréchal Pétain.

Le curé de l'île d'Yeu, Bernard Chevrel de Frileuze, est loin de faire l'unanimité auprès des 4700 habitants permanents. Arrivé il y a tout juste un an, l'homme a des méthodes assez particulières. «Il est arrivé comme un cheveu sur la soupe, en commençant par tout bouleverser», explique un paroissien à Ouest-France . Le 23 juillet dernier, il s'est attiré les foudres des habitants en célébrant une messe «pour le repos de l'âme» du maréchal Pétain, enterré sur l'île depuis 1951. Une initiative mal venue, au lendemain du 70e anniversaire de la rafle du Vél' d'Hiv'. En signe de protestation, les habitants se sont réunis devant l'église, certains abordant une étoile jaune sur le torse.

«On ne juge pas les actes du maréchal», a expliqué le curé à Ouest-France. Parlant d'un «micro-événement», Bernard Chevrel de Frileuze précise: «On invoque la sollicitude de Dieu, comme pour n'importe quel défunt.» Au Figaro, il ajoute: «C'est de la miséricorde. Il n

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant