Il y a quarante ans, la tragédie de Munich

le
0
L'anniversaire des JO marqués par la mort de onze Israéliens est l'occasion d'un mea culpa des autorités.

L'Allemagne commémore ce mercredi, sur fond de polémique, le quarantième anniversaire de la prise d'otages des Jeux olympiques de Munich en 1972. Ce fut l'une des premières épreuves de la jeune République fédé­rale... inscrite dans l'histoire comme son plus retentissant fiasco politico-policier. Onze athlètes israéliens furent tués par un commando palestinien dans la ville symbole où les puissances occidentales plièrent face à Hitler en 1938.

Ni l'Allemagne ni l'État hébreu n'ont oublié le «massacre de Munich». Dans la nuit du 5 septembre 1972, huit membres de l'organisation palestinienne Septembre noir pénètrent dans l'appartement occupé par la délégation israélienne au village olympique. Le commando tue deux athlètes israéliens et prend neuf otages, espérant pouvoir s'envoler avec eux pour Le Caire et les échanger contre 232 prisonniers palestiniens.

L'opération de sauvetage organisée par les services de sécurité allemands sur la base militair

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant