"Il y a eu des ratés, je les assume", reconnaît Manuel Valls

le , mis à jour le
0
Manuel Valls, photo d'illustration.
Manuel Valls, photo d'illustration.

Le Premier ministre a réagi à la présentation du projet de loi Travail remanié et aux réactions des syndicats. "C'est mon rôle de les entendre et de trouver un compromis", a réagi Manuel Valls qui veut "privilégier le dialogue social".

"Beaucoup a été fait avant sur le compte personnel d'activité, les droits des salariés, les grands principes. Il y a eu des ratés, je les assume", a souligné le chef du gouvernement qui a ajouté : "il y a eu un moment où nous n'avons pas trouvé le temps, le moment, de présenter comme nous le faisons depuis quelques jours. Il fallait prendre quinze jours supplémentaires pour écouter, entendre".

"Une sécurité de pair avec la flexibilité"

"Plutôt que de s'entêter il fallait prendre du temps supplémentaire", a expliqué Manuel Valls à propos des quinze jours de délai qui ont été pris pour présenter le projet de loi Travail. "Dans notre pays, nous avons privilégié les actifs et les salariés, rarement la jeunesse", a rappelé le Premier ministre qui s'est félicité que le "texte [ait] été salué aussi par la deuxième grande organisation étudiante".

"Cette garantie jeunes universelle, le droit à la formation continue et universelle que nous souhaitons pour les jeunes, c'est ça la sécurité qui va de pair avec la flexibilité que nous voulons pour nos entreprises", a encore justifié le chef du gouvernement, soulignant que le barème des indemnités...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant