Il y a encore du boulot

le
0
Il y a encore du boulot
Il y a encore du boulot

DRÔLE DE PREMIÈRE au Parc des Princes hier soir face à Metz. Aucun doute, il s'agissait bien de l'ouverture d'une nouvelle ère avec l'intronisation dans le jardin parisien d'Unai Emery, successeur de Laurent Blanc. Il flottait même dans l'air la rumeur d'une équipe réinventée, renouvelée, rajeunie, revigorée par une préparation d'avant-saison réussie et confortée par une victoire lors de la première journée de championnat.

Au coup d'envoi toutefois, aucune recrue estivale à l'horizon. Elles sont soit sur le banc (Ben Arfa, Krychowiak et Meunier), soit en tribunes (Jesé, encore convalescent). Sur le terrain, le onze de départ concocté par Emery n'est ainsi composé que de joueurs déjà présents la saison passée.

En fait, la nouveauté se niche dans l'animation du jeu. Et le spectacle est d'emblée séduisant. Dans une configuration résolument offensive avec quatre joueurs portés vers l'avant et des arrières latéraux déguisés en ailiers, le PSG semble pressé de reconquérir son public.

 

Sans résultat probant toutefois en première mi-temps. Les attaques rapides menées par le duo Pastore-Di Maria transpercent à plusieurs reprises le bloc messin. Ne manque finalement que la réussite du dernier maillon de la chaîne, Edinson Cavani, désigné par le club pour succéder à Zlatan Ibrahimovic, expatrié cet été à Manchester United. « Même si le score était de 0-0 à la pause, j'étais très content du contenu, positive Unai Emery à l'issue du match. Nous nous sommes procuré vraiment beaucoup d'occasions ».

 

En dépit des scories inhérentes aux débuts de saison, il faut croire toutefois que l'emprise parisienne était trop forte. Après avoir résisté dans des proportions parfois séduisantes, les Messins, promus cette saison en Ligue 1, finissent donc par céder. Et c'est Lucas, préféré hier soir à Ben Arfa, qui trouve la clé d'une belle frappe croisée (52e). La suite révèle les forces et les ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant