Il y a dix ans, la Roma s'imposait à Gerland

le
0
Il y a dix ans, la Roma s'imposait à Gerland
Il y a dix ans, la Roma s'imposait à Gerland

Lyon reçoit la Roma ce jeudi soir en huitième de finale aller de la Ligue Europa. Il y a pratiquement dix ans jour pour jour, les deux clubs se retrouvaient au même stade la compétition, mais en Ligue des Champions cette fois-ci. Une rencontre marquée par l'incroyable but de Mancini.

Avec cinq titres de champion de France consécutifs et quelques résultats probants sur la scène européenne, les Lyonnais partent favoris de leur affrontement avec la Roma, qui dispose de peu de certitudes sur la scène européenne. Après un match 0-0 à l'aller au Stadio Olimpico, Lyon aborde avec sérénité le match retour pour viser un quatrième quart de finale consécutif en Ligue des Champions. Sur le terrain, les hommes de Gérard Houiller se font pourtant bousculer et bénéficient d'un coup de coupe de l'arbitre quand celui-ci refuse un but à De Rossi pour une faute peu évidente de Totti au préalable (6e). C'est finalement en toute logique que la Roma ouvre le score par Totti, de la tête, suite à un centre de Tonetto (22e).

Réveillère humilié par Mancini

L'OL peine à se montrer dangereux dans cette première période. Seuls Fred, puis Squillaci (38e) réussissent à timidement inquiéter Doni. Le coup de massue arrive juste avant la pause pour les Lyonnais. Mancini se charge alors de ridiculiser Réveillère en enchaînant une incroyable série de passements de jambes suivi d'une frappe du gauche dans la lucarne de Coupet (44e). « Dès que je reçois le ballon devant Reveillère, je sais que je vais coller ces six passements de jambes », se souvient aujourd'hui Mancini dans des propos accordés à 20 minutes. Cette action restera comme le fait d'armes majeur de la carrière du Brésilien.

Le mauvais geste de Fred

Lyon doit désormais inscrire trois buts en une mi-temps pour se qualifier. Houiller décide d'opérer deux changements à la pause, en faisant rentrer Källström et Wiltord, pour inverser la dynamique de cette rencontre. Les occasions se succèdent alors pour les Lyonnais dans ce début de seconde période, mais Doni multiplie les arrêts décisifs devant Wiltord (49e), Juninho (51e) et Källström (60e). Les Romains, déjà entraînés par Spalletti, laissent passer l'orage et ne seront que peu inquiétés en fin de rencontre. Certains Lyonnais, impuissants, commencent à perdent leurs nerfs à l'image de Fred qui évite miraculeusement l'expulsion après un vilain coup de coude sur Chivu (78e). Lyon terminera la saison avec un nouveau titre de champion de France, mais manquera le doublé en échouant en finale de la Coupe de la Ligue.

Lyon : Coupet - Réveillère (Benzema, 69e ), Squillaci, Cris, Abidal - Tiago, A. Diarra (Källström, 46e ), Juninho (cap.) - Govou (Wiltord, 46e ), Fred, Malouda. Entraîneur : G. Houllier.

Roma : Doni - Cassetti, Mexès, Chivu, Tonetto - De Rossi, D. Pizzarro - Taddei, Perrotta, Mancini (R. Faty, 90e ) - Totti (cap.). Entraîneur : L. Spalletti.

Lione vs Roma 0-2 (Highlights) par james-italiano-57

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant