Il y a cinq ans, le drame du Sea Diamond

le
0
En 2007, ce paquebot de croisière s'est empalé sur un récif près d'une île grecque. Deux Français ont disparu dans le naufrage. Cinq ans plus tard, le dossier n'est toujours pas clos.

Un navire de croisière échoué dans un cadre idyllique de Méditerranée… Les images du Concordia qui tournent en boucle sur toutes les chaînes d'information ramènent Hervé Douet cinq ans en arrière. Le 5 avril 2007, il passe ses vacances en mer Egée sur le Sea Diamond. Long de 143 mètres, le paquebot compte à son bord 1156 touristes (dont 100 Français) et 391 membres d'équipage. Ce jour-là, en entrant dans la caldeira de Santorin, une île grecque fameuse pour ses impressionnantes falaises plongeant dans l'eau bleue, la coque du navire heurte un récif. Les scènes qui suivent sont les mêmes qu'à bord du Concordia, à la différence qu'elles se déroulent le jour: alors que le navire prend l'eau, les passagers sont évacués à la hâte à bord de canots de sauvetage.

«On a connu les mêmes problèmes que les passagers du Concordia, par exemple ces chaloupes tellement bien fixées au bateau par des couches de peinture qu'on n'arrive pas à les mettre à l'eau», s'éton

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant