Il y a 99 ans, le château féodal de Coucy était ravagé par les Allemands

le
10

RÉTRO IMMO - En 1917, Le Figaro évoque la destruction par les Allemands du château fort de Coucy, lors de leur repli, dans l’Aisne. Un saccage sans vrai but militaire, d’un lieu occupé durant trois ans.

Bon nombre de châteaux et bâtiments emblématiques du patrimoine français ont pu être préservés des exaction de la Première guerre mondiale, mais ce ne fut pas le cas du château fort de Coucy, dans l’Aisne. Comme le relate Le Figaro, dans son édition du 21 mars 1917: «Partout sur notre passage, nous avons pu constater les preuves d’un vandalisme systématique ; les destructions accomplies par l’ennemi n’ont, la plupart du temps, aucune utilité militaire.»

Alors que les troupes allemandes sont en train de se replier derrière la ligne Hindenburg, ce système de fortifications qu’elles ont commencé à construire durant l’hiver 1916/1917, elles pratiquent la politique de la terre brûlée. «Cet après-midi même, nos aviateurs ont signalé que les ruines historiques du château de Coucy avaient été détruites par une explosion, précise l’article. En évacuant Noyon, l’ennemi a emmené de force cinquante jeunes filles de quinze à vingt-cinq ans.»

28 tonnes d’explosif dans le donjon

Après avoir occupé la ville de Coucy-le-Château-Auffrique fut pendant 3 ans, les forces allemandes ont choisi de détruire les lieux culturels qu’ils laissaient derrière eux. C’est ainsi que 28 tonnes d’explosif auraient été placées dans le donjon et plus de 10 tonnes dans les tours du château. Poursuivant dans la même veine, Le Figaro souligne «la dévastation systématique des régions abandonnées par les Allemands». «Toutes les maisons de belle apparence ont été incendiées, les fenêtres et les murs sont couverts de suie encore chaude, s’indigne le quotidien. Partout les toits sont enlevés ou brûlés, les églises sont dévastées méthodiquement, le chœur et le portail sont détruits par explosion.»

Quelques jours plus tard, Le Figaro déplore le «destruction par les Allemands des ruines du château de Coucy, près de Laon, qui était par son importance un des monuments les plus évocateurs des temps féodaux». De son côté, l’Institut de France dresse ce bilan dans les colonnes du quotidien: «Notre cathédrale de Reims a payé d’une ruine grandissante chaque échec allemand, de même Ypres a brûlé tout entière pour venger les défaites subies sur l’Yser et dans les plaines des Flandres. Et c’est pour cela aussi qu’il ne reste à peu près rien de Soissons ou d’Arras, et que le fier château de Coucy, merveille de notre architecture féodale, n’est plus qu’une ruine lamentable.»

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mcarre1 il y a 11 mois

    On fait un rappel historique sur les destructions perpétrées par les alliés pendant WW2, et c'est censuré!

  • paspil il y a 11 mois

    L'ancien palais d'été était une merveille de l'art chinois, considéré par les Chinois comme le palais des palais , il fut pillé, saccagé et incendié par les troupes franco-britanniques en 1860 ... à lire , la lettre de Victor Hugo au capitaine Butler .

  • MAXDEG il y a 11 mois

    Auparavant il a été démantelé sur l' Ordre de Louis XIV, et par la suite a été vendu comme bien national par les Révolutionnaires et a servi de carrière de pierres.

  • dupon666 il y a 11 mois

    La bataille de France en 40 c'est 21000 morts civils et 100 000 militaires et deux fois plus de bléssés

  • dupon666 il y a 11 mois

    la difference est à faire entre cibles utiles strategiquement et cibles inutiles...ou utiles dans un autre but comme le Havre..Les anglais eux memes avaient demandé à eisenhower d'arreter de balancer des bombes n'importe ou..75 000 morts civils français en 1944 et trois fois plus de blésses graves

  • dupon666 il y a 11 mois

    pour les victimes de 1944 c'est 75000 et trois fois plus de bléssés

  • troteldo il y a 11 mois

    En mai et juin 1940, les avions allemands ont bombardé de nombreuses villes françaises et fait des milliers de victimes civiles. Les destructions de 1944 sont regrettables mais l'occupant a été chassé et les Allemands ont subi à leur tour de lourdes conséquences. Triste espèce humaine ...

  • dupon666 il y a 11 mois

    A coté des 550 000 tonnes balancées sur la France par nos "amis" ,on peut se demander qui a occasionné le plus de degats inutiles.....voir Le Havre detruit dans un but pas clair

  • laurus il y a 11 mois

    De tous temps, on reconnait les barbares à ce qu'ils se complaisent dans la destruction de tout ce qui est remarquable chez les autres. J'ai visité le site il y a 20 ans peut-être. Ca fait mal de voir une dévastation pareille.

  • troteldo il y a 11 mois

    Sur les restes de l'hôtel de ville de Péronne dans la Somme que les Allemands avaient fait sauté avant de quitter les lieux, ils avaient laissé une pancarte avec écrit : Nicht argern nur wundern! soit : ne pas se fâcher, admirer seulement !photo : http://rosalielebel75.franceserv.com/la-ligne-siegfried.html