«Il y a 35 ans, j'aurais pu être Trayvon Martin»

le
0
Dans une allocution très personnelle, le président américain est revenu sur l'affaire de l'adolescent noir tué en 2012 par George Zimmerman, qui a été acquitté samedi. Il a notamment appelé à réduire la «défiance» entre les Afro-Américains et la police.

«Lorsque Trayvon Martin a été abattu, j'ai dit qu'il aurait pu être mon fils. Une autre façon de le dire, c'est qu'il y a 35 ans, j'aurais pu être Trayvon Martin.» Dans une allocation surprise, le président américain Barack Obama est revenu vendredi sur l'affaire Trayvon Martin, cet adolescent noir tué en 2012 en Floride par George Zimmerman, acquitté samedi dernier. Un procès qui a profondément divisé l'Amérique, entre ceux qui soutenaient l'accusé assurant avoir agi par légitime défense, et ceux dénonçant un crime raciste, qui ne se serait jamais produit si Trayvon Martin avait été blanc.

S'il s'est bien gardé de contester la décision de justice, le président a tenu à saluer «l'incroyable dignité» des ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant