Il y a 35 ans, François Mitterrand était élu...

le
3
Le candidat socialiste à l'élection présidentielle François Mitterrand s'adresse aux militants lors du meeting à Paris en avril 1981. AFP PHOTO / AFP / AFP
Le candidat socialiste à l'élection présidentielle François Mitterrand s'adresse aux militants lors du meeting à Paris en avril 1981. AFP PHOTO / AFP / AFP

Le 80e anniversaire du Front populaire éclipse les 35 ans de l'élection de Mitterrand. Sur le site internet du Parti socialiste, une grande photo de Léon Blum barre l'écran. Figure en bonne place une interview (posthume) du chef du gouvernement arrivé au pouvoir en 1936. Mais François Miterrand n'apparaît qu'en bas... tout en bas de la page d'accueil de son ancienne formation politique.

On aurait pu en attendre davantage de la Rue de Solférino. Surtout en ce jour anniversaire ! Le 10 mai 1981 ne constitue-t-il pas un événement fondateur pour le parti à la rose ? La première élection où à gauche unie, PS et PC alliés, conquit les marches du pouvoir ? L'histoire est connue, mais ne méritait-elle pas d'être rappelée sur le site du PS ?

Élu avec 51,8 % des voix, François Mitterrand ? là où Georges Marchais n'en avait réuni que 15 % au premier tour deux semaines plus tôt... ? le premier président socialiste de l'histoire de France devait durablement affaiblir l'extrême gauche. Surtout après 1983 et le tournant de la rigueur. Si le PS obtint la majorité absolue à l'Assemblée nationale en juin 1981, elle devait perdre la main en 1986. L'alternance conduisant à une cohabitation dont nous fêtons, cette année aussi, le 30e anniversaire.

Source Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • jfvl il y a 9 mois

    Depuis la France est en deuil et en recul sur tous les plans...

  • mary2776 il y a 9 mois

    le commencement de la fin pour notre pays

  • M8252219 il y a 9 mois

    Le début du déclin de la France en marche vers le socialisme ; pendant que d'autres pays " les pays socialistes" tentaient de sortir du socialisme par tous les moyens une partie des citoyens s'étant rendu compte de la volonté des gouvernements socialistes de rendre irresponsables les citoyens facteur de main-mise sur les peuples par une aristocratie politicienne;