Il y a 20 ans, l'Ajax soulevait la C1

le
0
Il y a 20 ans, l'Ajax soulevait la C1
Il y a 20 ans, l'Ajax soulevait la C1

Près d'un quart de siècle après les épopées du "Grand Ajax", une jeune bande menée par un Pélican débarque pour rouler sur l'Europe, avec sept joueurs ayant débuté leur carrière pro au club, et chiper la C1 au Grand Milan. Même Barcelone n'a pas fait mieux.

Lorsqu'ils pénètrent sur la pelouse du stade Ernst Happel de Vienne, les joueurs de l'Ajax d'Amsterdam sont en pleine confiance. A juste titre, puisque les gars de Louis van Gaal s'apprêtent à conclure une saison de très haut standing. Après avoir conservé leur titre de champions des Pays-Bas sans avoir perdu un match, les voilà finalistes de la Ligue des champions, là aussi sans avoir connu la défaite, et après avoir écrasé le Bayern 5-2 en demi-finale retour, à Munich. La Ligue des champions 95, ce temps où le PSG terminait premier de sa phase de poules devant ce même Bayern, avant d'éliminer le FC Barcelone en quarts de finale. Epoque bénie. Mais ce 24 mai, ce sont bien les joueurs de l'Ajax et ceux du Milan AC qui vont disputer la finale de la C1. Le Milan AC est grand. Il a remporté les Calcio 92, 93, 94, est tenant du titre en Champions League, et dispute sa troisième finale consécutive, mais Milan n'est pas invincible cette saison. Les joueurs de Fabio Capello ont perdu le titre national, et se trouvaient déjà dans la poule de l'Ajax en Champions League. Les Néerlandais avaient tranquillement collé un 2-0 à l'aller comme au retour aux Italiens. 22 ans après le triplé de 1971-72-73, les Amstellodamois étaient donc prêts à remonter sur le trône européen.

Le plus jeune buteur de l'histoire en finale de Ligue des Champions


Le match est l'opposé de la finale de l'année précédente, au cours de laquelle les Milanais avaient étrillé Barcelone 4 à 0. Amsterdam et Milan se livrent un duel âpre, fermé, que les Rossoneri domineront sans jamais réussir à concrétiser. Marco Simone, taulier du club lombard, livre un match de titan et est de très loin le joueur le plus menaçant pour Van der Sar. La première action milanaise part d'ailleurs d'un travail parfait de l'attaquant italien, qui décale pour Maldini sur le côté gauche, avant que le centre de ce dernier ne soit mal repris par Panucci. Simone se retrouve lui même en position de marquer un peu plus tard, mais sa magnifique reprise de volée du gauche est déviée par un Van der Sar en forme olympique. Puis une seconde fois, sur un travail dos au but parfait qui envoie Reiziger à la rue, mais là encore sa frappe échoue sur le géant batave.
Côté Hollandais, pas grand chose à noter, si ce n'est cette tête de Frank de Boer sur un corner en première période.

Un match disputé, mais verrouillé donc, jusqu'à l'entrée de Patrick Kluivert à la 69ème.…





Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant