Il y a 123 ans... Le Figaro évoquait la villa de rêve de Sissi à Corfou

le
1

En 1893, Le Figaro évoque l’Achilleion, le superbe palais que l’impératrice d’Autriche a fait construire en Grèce. Le quotidien croit savoir que la demeure est à vendre. L’avenir lui donnera tort.

Alors que se prépare ce mardi le match Autriche-Hongrie dans le cadre de l’Euro 2016, le Rétro Immo de cette semaine vous fait revivre les fastes de Sissi, impératrice d’Autriche et reine de Hongrie. Dans son édition du 5 octobre 1893, Le Figaro titre sur «Un rêve de fée» lorsqu’il évoque l’élégant palais qu’Élisabeth a fait construire dans le village de Gastouri, sur l’île grecque de Corfou.

«La fée se trouva sur une colline, son regard plana et elle resta éblouie, souligne l’article. Car c’était la plus belle vue du monde. Elle rêva. Elle rêva d’un palais enorgueilli d’or et de marbre et de soie, et digne de son héros elle rêva de jardins qui ne le céderaient en rien à ceux de Sémiramis.» Se faisant moins mystérieux, le texte précise: «La fée s’appelle Élisabeth, impératrice d’Autriche; l’île, c’est Corfou, et le héros, c’est Achille.»

200.000 m² et 128 pièces

Ce palais néoclassique de style pompéien avait été bâti entre 1889 et 1891 en l’honneur du héros homérique Achille. Il est vrai que Sissi se passionne pour la langue et la civilisation grecques, vouant une passion particulière à l’œuvre d’Homère. Au total, son palais s’étend sur près de 200.000 m² et compte pas moins de 128 pièces!

«Tout ce que la nature peut offrir d’avantages, tout le parti que l’art en peut tirer, l’Achilleion, c’est le nom du palais, le montre à nos regards incrédules», souligne Le Figaro. Lyrique comme souvent, le journaliste évoque ses impressions sur place: «Je me crus transporté soudain dans le passé, en pleine Hellade, et j’attendais à chaque instant que les neuf sœurs de marbre, les filles de Mnémosyne, descendissent de leurs piédestaux, pour entonner l’hymne de la divine Harmonie.»

Viennent ensuite les évocations du péristyle, des jardins suspendus, de la statue de marbre d’Achille mourant... sans oublier cette incroyable vue. «Or, l’Impératrice adore son rêve réalisé. Comment ne pas aimer ce qui est beau? Et c’est pourquoi elle s’est décidée à s’en séparer. Elle craint qu’à sa mort ses héritiers ne laissent tomber en ruines cette œuvre chérie elle préfère vendre son palais à celui qui, en sacrifiant une forte somme, lui prouvera qu’il est digne de le posséder.»

En vente pour 10 millions de francs?

En conclusion, l’article précise que cette somptueuse demeure serait mise en vente au prix de 10 millions de francs. «Salut! millions, car vous pouvez jouir même du rêve d’une fée.» Rien ne se passera comme prévu, malgré des rumeurs récurrentes et le fait que l’impératrice n’y réside que quelques semaines ou mois par an, l’Achilleion ne sera pas vendue du vivant de Sissi. Après son assassinat en septembre 1898, la villa revient à sa fille cadette Marie-Valérie mais elle ne l’occupera jamais. Abandonnée, elle sera finalement vendue à l’empereur Guillaume II d’Allemagne en 1907, lui qui connaissait bien les lieux, avant même l’achèvement des travaux.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • marc2750 il y a 6 mois

    200 000m2 et 128 pièces, déjà a l'époque certains ou certaines avaient la folie des grandeurs. Rien n'a changé depuis en fait .